Sorties cinéma: Hand of God, viva il cinema

Paolo Sorrentino éblouit avec Hand Of God, récit d’apprentissage tiré de la jeunesse napolitaine du cinéaste.

Hand of God
© Netflix

Cinéaste du spectaculaire et de l’excès (mais paradoxalement ultra-pudique), Paolo Sorrentino rompt ici ses habitudes en livrant le journal de son adolescence, qui se regarde comme le creuset autobiographique de ses fantasmes et la fabrique de son œil. Dans l’éclat de la baie de Naples, on suit le jeune Fabietto (fantastique Filippo Scotti), jeune puceau amoureux de sa tante bipolaire et fan de Maradona qui va, le temps d’un été quasi fellinien, découvrir le sexe, la mort et la transgression. Si chez Paolo Sorrentino la vie est une comédie (la mère est adepte des canulars auxquels se prête avec plaisir le père, incarné par l’acteur Toni Servillo, icône absolue du chef-d’œuvre de Sorrentino La grande bellezza, oscar du meilleur film étranger en 2014), elle se révèle dans la confrontation originelle avec le drame et l’attrait pour la beauté (qu’elle soit ­trafiquée ou réelle) comme principe ultime de l’existence. À découvrir en salle, puis sur Netflix à partir du 15 décembre.

*** Hand Of God / La main de Dieu Réalisé par Paolo Sorrentino. Avec Filippo Scotti, Toni Servillo, Teresa Saponangelo – 134’

Sur le même sujet
Plus d'actualité