Harry Potter: 20 ans après le premier film, retour sur la saga

Il y a vingt ans, Harry Potter à l’école des sorciers, le film de Chris Columbus, débarquait dans nos salles, transformant un succès de librairie en un stupéfiant phénomène mondial.

Harry Potter: 20 ans après le premier film, retour sur la saga
@ Belgaimage

Le trio

Pour trouver les rôles principaux, un grand casting ouvert à tous les enfants anglais avait été organisé. C’était une des conditions de J.K. Rowling pour le film: que tous les acteurs soient issus du Royaume-Uni. Ce n’est qu’après avoir vu des milliers de jeunes comédiens que l’écrivaine et le réalisateur Chris Columbus ont choisi leur trio: Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson. On recherchait plutôt des inconnus, mais le metteur en scène a eu un coup de cœur pour Radcliffe en le voyant jouer dans un téléfilm de la BBC.

Les livres

Si les films ont vraiment fait exploser la saga, les livres jouissaient déjà d’un joli succès à l’époque. Harry Potter et la coupe de feu, le quatrième tome, sorti un an avant le film, avait été imprimé à plus de 5 millions d’exemplaires en anglais à sa sortie. Pour sa traduction française, Gallimard avait imprimé 450.000 tomes, contre 2,3 millions pour le septième 7 ans plus tard.

Le réalisateur

De nombreux cinéastes étaient intéressés par l’adaptation des livres. Steven Spielberg a même été rattaché un moment au projet. Pour se démarquer et laisser une impression durable, Chris Columbus a insisté pour être le dernier réalisateur que le studio rencontrerait et ça lui a réussi. C’est son engouement et son expérience des films familiaux (Maman, j’ai raté l’avion, Mrs. Doubtfire) qui ont fait la différence.

La Pottermania

Avant la sortie du film, l’attente était déjà grande, surfant sur la popularité des romans. Le succès a été retentissant dans tous les pays. Avec 974 millions de dollars, Harry Potter à l’école des sorciers était le plus grand succès de 2001, mais aussi le deuxième plus grand succès de tous les temps à l’époque. Sept films plus tard, la franchise a rapporté 7,7 milliards de dollars, faisant d’elle une des plus populaires au monde, derrière Marvel et Star Wars.

La sorcière

Si le petit sorcier compte toujours des millions de fans, sa maman J.K. Rowling ne peut pas en dire autant. Très critiquée pour son rejet très prononcé de la transsexualité, l’écrivaine est désormais dénigrée par une grande partie de ses lecteurs. Plusieurs acteurs des films s’en sont aussi désolidarisés. Considérée comme une “TERF” (féministe radicale excluant les trans), Rowling n’est pourtant jamais revenue sur ses paroles, que du contraire.

L’évolution

Vingt ans plus tard, c’est Emma Watson qui est devenue la plus bancable du trio de héros. On l’a dernièrement vue dans Les filles du docteur March. Elle divise sa carrière entre le cinéma, la mode et l’activisme. Daniel Radcliffe joue toujours beaucoup, alternant entre films indépendants, séries humoristiques et théâtre. Idem pour Rupert Grint, qui a, lui, connu plus de succès à la télévision que sur grand écran.

L’anniversaire

Pour célébrer ce vingtenaire, le premier film a été projeté dans tous les cinémas Kinepolis de Belgique. De plus, Warner Bros a prévu une émission spécial retrouvailles avec tout le casting original, comme le studio l’avait déjà fait avec la série Friends. La majorité des acteurs ont déjà répondu à l’appel, mais J.K. Rowling n’a pas été conviée… Sortie prévue le 1er janvier 2022.

Sur le même sujet
Plus d'actualité