Sorties cinéma: Suprêmes, la genèse de NTM

Ce film revient sur la naissance du groupe de rap français NTM comme reflet d’une jeunesse muselée. Vraiment passionnant.

Supremes biopic sur NTM
© Sony Pictures

Le défi était de taille. Comment représenter la jeunesse de JoeyStarr et Kool Shen sans tomber dans une idéalisation testostéronée des stars historiques du rap français? La force du travail d’Audrey Estrougo (elle aussi grandie en Seine-Saint-Denis) et Marcia Romano (coscénariste du film) est de replacer NTM dans l’histoire politique et sociale d’une France qui découvre “les jeunes des cités”. Elles s’axent sur les concerts mythiques des années 1989-1992 (Mantes-la-Jolie et les MJC de banlieue), à travers un travail d’archives passionnant sur le collectif comme base de l’utopie hip-hop et une narration vibrant au rythme du couple Didier Morville-Bruno Lopes, incarnés avec un charisme fou par Théo Christine et Sandor Funtek (qui réinterprètent toutes les chansons).

Suprêmes suit la (dé)construction de leurs deux personnalités, marquées par le désamour violent du père pour le premier et la force du second. La nécessité du regard féminin au cinéma est sans doute là, dans cette manière authentique de montrer JoeyStarr et Kool Shen à la génération actuelle. Big up donc.

*** Suprêmes, réalisé par Audrey Estrougo. Avec Théo Christine et Sandor Funtek, Félix Lefebvre, César Chouraqui – 112’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité