Sorties cinéma: Pleasure, plongée dans l’industrie porno

Un premier long-métrage signé Ninja Thyberg, sans voyeurisme, sur les rapports de domination dans l’industrie du porno.

Sorties cinéma: Pleasure, plongée dans l’industrie porno

Sélectionnée au Festival de Cannes 2020, la réalisatrice suédoise Ninja Thyberg accomplit un tour de force avec ce premier long-métrage qui démonte, sans aucun voyeurisme et après cinq ans de recherches, les rapports de domination dans l’industrie du porno. Utilisant de son propre aveu “le female gaze pour dénoncer le male gaze”, la cinéaste suit le parcours contrasté de Bella (Sofia Kappel, non issue du milieu), une débutante qui veut devenir une star du X à Los Angeles et dénonce au passage les pratiques abusives de l’industrie (le piétinement du consentement, les pratiques ­sexuelles à haut risque, le sabotage de la solidarité féminine…), jusqu’au point de bascule inattendu. Un film comme une épreuve du feu, mais dont on ressort avec une force supplémentaire.

*** Réalisé par Ninja Thyberg. Avec Sofia Kappel, Revika Reustle – 109’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité