Photo de famille, un casting royal

Entre comédies, films historiques et drames, le cinéma français débarque avec des stars (pas toujours là où on les attend), à commencer par Pierre Deladonchamps dans Photo de famille.

photodefamille_illu_01_ouverture_c_prod

Après un premier long métrage remarqué (Je me suis fait tout petit), Cécilia Rouaud récidive dans la comédie familiale où chacun peut reconnaître des bouts de soi, à travers les retrouvailles d’une fratrie. Des trentenaires et des quadras névrosés autour de parents libertaires (Chantal Lauby et Jean-Pierre Bacri) et d’une aïeule dont on ne sait plus quoi faire. Souffrant parfois d’une écriture trop démonstrative, le film n’atteint pas ses modèles (la comédie à la Bacri-Jaoui ou à la Klapisch), mais parvient à toucher par la grâce de ses interprètes. Vanessa Paradis en Gabrielle, artiste de rue pour touristes, avec qui  la réalisatrice partage “une façon d’envisager le monde”, l’électrique Camille – Connasse – Cottin et  le magique Laurent Capelluto.

Si mon film a gagné en émotion, c’est aux acteurs que je le dois, déclare Cécilia Rouaud. J’aime être sur cette ligne entre comédie et émotion.”  En piste également, le séduisant Pierre Deladonchamps, star masculine absolument en vogue depuis le très sexy Inconnu du lac, confirmé dans Le fils de Jean et dans Plaire, aimer et courir vite, bientôt dans le très attendu Les chatouilles. Ici, il joue le rôle de Mao, jeune homme immature et suicidaire sur les bords qui ne parvient pas à faire le deuil de son enfance. De lui, Cécilia Rouaud dit aimer “la voix démente”. À la fin du film, la fratrie finit d’ailleurs par se ressembler – unie par la douceur du regard de la cinéaste. Et c’est sans doute sa plus belle réussite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité