Requiem pour Dalida

Lisa Azuelos signe un biopic populaire sur une icône populaire.

Dalida ©Prod

La réalisatrice Lisa Azuelos nous avait habitués à des comédies primesautières genre téléfilm (Lol et autres Comme t’y es belle). Cette fois, elle change de registre avec cette biographie de l’une des plus grandes icônes de la chanson française des années 70-80 (170 millions de disques vendus, 2000 chansons enregistrées, 70 disques d’or) dont la gloire n’eut d’égale que l’immense solitude. Fille de Marie Laforêt, contemporaine de Dalida, donc, Azuelos connaît la chanson. Et sait parfaitement que la vie d’une artiste de variétés n’a rien d’un long fleuve tranquille. 

Une irrépréssible envie de fredonner

Ce film millimétré et hagiographique, parfois neuneu quand il se sert des paroles des chansons comme de panneaux explicatifs, et maladroit lors de certains playbacks juste dignes de Pour la Gloire, possède cependant deux solides qualités: il donne une irrépressible envie de fredonner. Et, surtout, à côté de la nouvelle venue Sveva Alviti dans le rôle-titre, qui suit bien la partition mais n’habite pas toujours complètement des habits trop grands pour elle, c’est du côté des seconds rôles que vient la toute bonne surprise. De           Patrick Timsit, rond et jovial dans une évocation parfaite de Bruno Coquatrix; à Jean-Paul Rouve transformant Lucien Morisse en Pygmalion jaloux mais profondément humain; en passant par l’excellent Nicolas Duvauchelle, affublé de chemises avec cols pelle à tarte, de boots à talon et de manteaux de fourrure, pour faire revivre le flamboyant et sulfureux Richard Chanfray alias le Comte de St Germain.

Et puis, ce biopic marque aussi le début d’une année 2017 où l’on mangera du Dalida à toutes les partitions. Avec une exposition au Musée de la Mode de Paris à partir d’avril prochain, et le show hologramme Hit-Parade, qui ressuscite Dalida, Cloclo et tous les autres, ce 20 avril à Forest-National. Bref, ça va faire Bang Bang dans les tiroirs-caisses et les portefeuilles des légions de fans.

** DALIDA, réalisé par Liza Azuelos. Avec Sveva Alviti, Riccardo Scamario, Jean-Paul Rouve – 124’

Plus d'actualité