Star Wars: la Force est avec Rogue One !

Nous avons vu le nouveau Star Wars qui sort ce mercredi. Une réussite éclatante !

Rogue One ©Belga Image

D’emblée, une précision. Rogue One : A Star Wars Story n’est pas le huitième épisode de Star Wars. Il s’agit en fait du premier spin-off développé par Lucas Films. Ce film, dérivé de l’univers de La Guerre des Étoiles, se déroule en fait entre La Revanche des Sith et Un Nouvel Espoir. Vous suivez toujours ?

L’intrigue met en scène un commando rebelle qui se lance dans une mission suicide pour voler les plans de l’Étoile Noire. Pour la première fois dans l’histoire, un film s’émancipe donc de la saga. Un bon moyen d’apporter un nouveau souffle et de toucher un public plus jeune. Alors, oui, l’attente était bien moins importante cette fois, avec Rogue One. « Certains fans de la saga pourraient même être déçus par cette nouvelle approche », confiait récemment la productrice de la saga Kathleen Kennedy, espérant toutefois qu’il en soit fameusement autrement. Ce qui devrait être le cas…

Car ce film n’a rien à envier à ses glorieux prédécesseurs. Et n’a rien, mais alors vraiment rien, d’une sorte de Star Wars au rabais ! A commencer par son casting percutant et parfaitement bien utilisé !
Parce que Mads Mikkelsen, Forest Whitaker et Felicity Jones, soit une pléiade d’acteurs expérimentés et hyper-talentueux, tiennent tous un rôle majeur dans l’intrigue. En outre, les personnages qu’ils incarnent sont, pour la plupart, des nouveaux visages dans l’univers de Star Wars. De quoi apporter un peu de fraîcheur à la saga qui fêtera l’année prochaine ces 40 ans d’existence. 

On pointera particulièrement Miss Jones, symbole que l’heure des héroïnes est définitivement arrivée chez LucasFilm et Disney. Puisque, après Daisy Ridley qui incarnait la jeune Rey dans Le Réveil de la Force, Felicity brille dans ce film signé Gareth Edwards. « Elle n’a pas un rôle de midinette dans mon film. Au contraire, elle joue le rôle de Jyn Erso, une femme soldat de l’Alliance rebelle n’ayant peur de rien, et prête à tout pour sauver la galaxie. Elle mène les hommes au combat d’une main de fer. Vous verrez bien… », confiait Edwards à qui voulait l’entendre. Le répétant si fort et si souvent que l’on en avait fini par se demander s’il ne le faisait justement pour s’en persuader alors qu’il pensait, en fait, avoir loupé son coup !

Mais non ! Loin de là, même ! Car, à l’image de son casting parfaitement utilisé et surprenant de bout ne bout, ce Rogue One renoue avec les fondamentaux de la saga, mais arrive aussi à lui conférer d’autres dimensions. Pour le reste, on mentionnera des effets spéciaux bluffants (surtout en Imax, on vous conseille le détour !), une histoire solidement charpentée et quelques bons moments d’émotion. Bref, si la galaxie est « loin, très loin », le box-office, lui est tout près, tout près…

Plus d'actualité