World Press Photo 2022: les lauréats

Une photo de croix auxquelles sont pendues des robes de petites filles, érigées à proximité d'un "pensionnat" canadien où les restes de quelque 215 enfants indigènes ont été retrouvés l'année dernière, a remporté jeudi le prix du World Press Photo de l'année 2022.

World Press Photo
DR

Le cliché saisi par la photographe documentaire basée à Edmonton, Amber Bracken, était " un moment calme de réflexion (…) sur l’histoire de la colonisation non seulement au Canada, mais dans le monde entier ", a déclaré la jurée Rena Effendi.

Ce charnier a été le premier d’une série à être découvert, forçant les Canadiens à affronter leur passé colonial. De nombreuses enquêtes sur ces anciens pensionnats indiens sont en cours à travers le pays. D’autres photographies primées cette année ont également salué la mise en avant de communautés autochtones à travers le monde.

Amber Bracken

Amber Bracken

Le réalisateur australien de documentaires Matthew Abbott a remporté le premier prix dans la catégorie Histoire de l’année avec une série d’images montrant comment le peuple natif de Nawarddeken de la lointaine terre d’Arnhem a utilisé le feu comme efficace outil de gestion des terres contre le changement climatique.

Grâce à une pratique appelée " combustion à froid ", les indigènes allument des petits brasiers pendant la saison fraîche, brûlant les sous-bois et la brousse hautement inflammables, ce qui aide à prévenir les incendies de forêt – qui ont dévasté l’Australie touchée par une augmentation des vagues de chaleur.

 

World  Press Photo

Matthew Abbott

Les lauréats reçoivent chacun une récompense de 6.000 euros et leur travail sera exposé à partir du 15 avril à Amsterdam avant d’être montré dans le monde entier.

Voir les photos des lauréats sur www.worldpressphoto.org

Sur le même sujet
Plus d'actualité