Comment fêter la Saint-Patrick à l’irlandaise ?

Ce 17 mars, les pubs irlandais se mettent en vert. Il est question de faire la fête au Saint Patron de l'île. Chez nous aussi, la Saint-Patrick est devenue une tradition. Mode d'emploi pour faire ça comme un vrai Irlandais – ou presque.

Saint Patrick's Day
Belga

Boire, chanter et danser comme un Irlandais ! Ca doit pas être bien compliqué, si ? Détrompez-vous, car il y a des règles à respecter, des choses à savoir, car enfin, il est question d’Histoire ! Parlant, d’histoire, celle de Saint-Patrick n’est pas claire…

Il s’agirait d’un moine du Ve siècle, enlevé enfant, vendu comme esclave à un druide irlandais, devenant berger avant de s’enfuir de cette maudite île pour étudier la théologie et devenir prêtre. En 432, il est envoyé par le pape pour évangéliser l’Irlande. La plupart des historiens s’accordent pour dire qu’il s’acquitta de sa tâche avec ferveur et dévotion. En clair, Patrick était un dévot fanatique qui éradiqua toute trace de culture celte pendant trente ans, jusqu’à sa mort le 17 mars 461. Et c’est à peu près tout ce qu’on sait de lui.

C’est en tout cas cette date qui a été retenue pour faire la fête à l’Irlande. Techniquement, il n’existe pas de fête nationale en Irlande. Il s’agit d’une fête religieuse qui s’est transformée en une célébration de la culture irlandaise… en 1970, seulement. Bref, la Saint-Patrick mélange un peu tout et c’est pour ça qu’on se prend au jeu.

Saint Patrick à la Saint Patrick’s Day à Dublin – Belga

Comment bien fêter la Saint-Patrick ?

Première étape, habillez-vous en vert. Il faut du vert, quoiqu’il arrive, c’est la couleur de Patrick, de l’Irlande et des pâturages. Si vraiment, vous détestez le vert, un t-shirt Guinness peut faire l’affaire. On n’est pas très regardant, même si on devrait sans doute l’être, car une telle erreur de jugement vous coincera directement dans la catégorie " touriste du dimanche chez Carrefour ".

Le plus important est ailleurs : dans le détail. Vous DEVEZ ajouter une touche arty : pin’s, badge ou chapeau. Un accessoire sur lequel on pourra apercevoir le trèfle, l’élément essentiel! C’est, dit la légende, grâce à un trèfle que Patrick enseigna la Trinité à ces païens d’Irlandais ! Certes, le shamrock était déjà utilisé pour les plats et incantations magiques au sein de la culture celte. L’un dans l’autre, c’est le symbole de l’Irlande. A respecter !

Une touche arty pour la Saint-Patrick – Belga

Maintenant que vous êtes bien sapés, dirigez-vous vers le pub irlandais du coin (de nos jours, il y a un pub irlandais du coin dans tous les villages de Belgique!), commandez une pinte de Guinness (une pinte ! Pression ! Ne jamais, JAMAIS boire une Guinness en bouteille – ou pire, en cannette ! Sacrilège! Vade retro Santanas! – Il y a une bonne raison à cela, la Guinness se verse en deux fois, le temps de laisser redescendre la mousse crémeuse et onctueuse…). Voilà, maintenant, détendez-vous. Si vraiment, vous ne supportez pas la Guinness, tentez la Kilkenny, une bière rousse légère et pas désagréable au goût. Après, ne soyez pas trop exigeant, ça reste de la bière irlandaise…

Vous vous sentez détendu, bien dans l’ambiance ? Alors, c’est le moment de vous lancer et d’échanger avec la fille de la table du coin en gaélique irlandais ! Dia Guit, conas ta tu ? (Bonjour, comment allez-vous?) Elle vous répondra : Craic, go raibh maith agat ! (Très bien, merci) Et si ça vous paraît compliqué de dire merci, dites-vous que la fille en question est probablement de Morlanwelz et qu’elle n’entrave rien au gaélique. Quoi qu’il en soit, vous gagnerez des points, votre connaissance de la langue l’impressionnera – ou pas…

Saint Patrick's Day 2022

" Dia guit, conas ta tu? " – Belga

Face à cette victoire éclatante, vous lui proposerez une danse irlandaise : poings croisés et bras tendus, mains dans les mains, vous danserez en tournoyant dans le vent sur le son des Dubliners jusqu’à l’extase comme Kate et Leo dans Titanic. Option A.

L’option B est plus probable. Face à cet échec cuisant, vous vous retournerez vers le barman pour une deuxième pinte. Alors, la tête baissée sur votre bière brune, les larmes commençant à couler, vous entamerez, d’abord en murmurant, puis, de plus en plus haut et de plus en plus fort, With or Without You de U2, tel Bono ne sachant que choisir – avec ou sans toi, Seigneur, aide-moi ?!

A cet instant, le barman, habitué à ce genre de situation tous les 17 mars, vous proposera de manger une shepherd’s pie. Et vous comprendrez qu’il est grand grand temps de rentrer chez vous. Seul, saoul et sous la pluie. A l’irlandaise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité