De En marche à James Blake, les bonnes raisons de se détendre ce week-end

Bullez seul ou en famille, en salle ou dans le canapé, en découvrant les nouveautés culture épinglées par la rédaction.

De En marche à James Blake, les bonnes raisons de se détendre ce week-end
@ Adobestock

BD

En marche

Bientôt, le gouvernement français va enfouir, à un demi-kilomètre sous la surface de notre planète, une kyrielle de déchets nucléaires. Des résidus, dont la radioactivité élevée durera des centaines de milliers d’années. Le projet provoque vertige et inquiétude. Enfin, à ceux qui en ont pris connaissance. C’est le cas d’Étienne Davodeau. L’auteur de Rural! et Des ignorants s’est mis à flipper, puis à gamberger. Une fois l’état de choc passé, la pratique de son art reprend la main et le marcheur qui bout en lui se lance sur la route. Avec un itinéraire: avaler les huit cents kilomètres qui séparent Pech Merle, dont les grottes ornées de dessins sont le berceau de l’art narratif, à Bure, lieu de la future tombe des déchets susmentionnés. Ses articulations grincent, ses muscles râlent, ses tendons font la gueule, mais au fil des kilomètres et des rencontres, le randonneur revit. Il précise: “Marcher me permet de me reconnecter avec l’idée évidente que cette planète est notre seule maison… Contrairement à ce que raconte Elon Musk, personne n’ira vivre sur Mars, à part quelques crétins”. Au fil des pages, on écoute, en même temps que lui, des experts et des quidams qui nous permettent de prendre la mesure de la folie de ce projet à la vue inversement proportionnelle à la durée de ses implications. Tous le disent, le responsable est un système: “Le capitalisme, pillant les matières premières pour nous permettre de manger des fraises en hiver, va se casser la gueule, c’est certain. Si nous restons dedans, on tombera avec lui. À nous d’anticiper le choc”. Nous voilà bien avertis. – J-M.P.

Le droit du sol, Étienne Davodeau, Futuropolis, 215 p.

Cinéma

The Last Duel

En décembre 1386, un duel se tient à Paris, qui oppose Jean de Carrouges (Matt Damon) et Jacques Le Gris (Adam Driver), deux chevaliers qui, par le passé, furent amis. Comment en sont-ils arrivés là? Divisé en chapitres, The Last Duel va exposer trois vérités, trois versions de la même histoire. Celle des deux combattants, bien sûr, mais aussi celle de Marguerite de Carrouges, épouse de Jacques (Jodie Comer). Certes, il s’agit en surface d’une histoire d’honneur bafoué et sali, de terres et de titres refusés à Jean de Carrouges, un type assez bas de plafond, par Pierre D’Alençon, cousin du roi (excellent Ben Affleck). Mais ce qui va provoquer le duel est le viol dont Marguerite accuse Jacques Le Gris. Certes, la France sort peu à peu du Moyen Âge. Certes, certains jouent aux beaux esprits en citant Le Roman de la Rose. Mais il n’en reste pas moins que ce film nous raconte comment un homme va utiliser le viol commis contre sa femme pour retrouver son honneur! Ridley Scott ne signe ni un pur film d’action ni un film féministe, mais nous propose de suivre un raisonnement qui rencontre néanmoins certaines préoccupations du moment. – E.R.

The Last Duel réalisé par Ridley Scott. Avec Matt Damon, Adam Driver, Jodie Comer, Ben Affleck – 152’.

Album

James Blake

Les palmiers de Los Angeles où il s’est relocalisé n’ont pas fait de l’ombre au spleen de l’artiste londonien. Portées par sa voix d’ange et son électro inventive, les chansons de ce cinquième album ont pour thème l’intensité des relations platoniques comme le résume l’émouvant Friends That Break Your Heart. Si Blake évoque la solitude (Life Is Not The Same) et l’insécurité (If I’m Insecure), il envoie aussi de la lumière sur le magnifique Coming Back en duo avec la chanteuse SZA. Magnifique. – L.L.

Friends That Break Your Heart,  Universal. Le 4/5 (complet) et le 13/5. Cirque Royal, Bruxelles

 

 

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité