Covid-19 : les salles de cinéma sont-elles sûres ?

Peut-on aller voir James Bond en sécurité ? Oui, si les mesures sont bien appliquées.

Covid-19 : les salles de cinéma sont-elles sûres ?
Dans un Kinepolis. (Maxppp)

Au début de la pandémie, les gros studios de cinéma ont reporté la sortie de tous leurs blockbusters, craignant de ne pas rentabiliser leurs lourds investissements. À l’été 2020, certains films ont tout de même été envoyés en salle pour jauger la température, comme Tenet de Christopher Nolan. Mais ce n’est véritablement qu’à partir de cet été 2021 que les calendriers des salles affichent des plannings complets.

Les films Marvel, Dune… : tous ceux remportés à maintes reprises sont enfin à l’affiche. Et désormais, c’est au tour de James Bond, avec Mourir peut attendre, une sortie symbolique puisqu’il s’agissait d’un des premiers films à reporter son lancement.

Cela fait donc trois mois que les salles se remplissent à nouveau. Mais aujourd’hui, est-ce bien sûr d’aller au cinéma ? Certes, il faut garder un siège d’écart avec les autres personnes et porter le masque, mais on peut enlever celui-ci pour manger ou boire ? Et si on mange tout le film ? De plus, les contrôles des mesures sanitaires semblent rares durant les séances…

En ce moment, en Belgique, on détecte environ 2.000 cas positifs chaque jour et le taux d’incidence sur 14 jours est d’environ 240 cas pour 100.000 habitants. On retrouve également plus de personnes porteuses du virus chez les plus jeunes et globalement, chez les moins de 50 ans. La possibilité de se trouver dans une salle de cinéma avec quelqu’un de positif varie selon les communes, mais n’est donc pas nulle…

Attention aux aérosols

Stephen Griffin, virologue à l’Université de Leeds, a expliqué au Guardian que si une personne infectée est assise dans la même salle que vous, elle pourrait vous transmettre le virus de deux façons.

Soit à courte distance, en parlant à quelqu’un près de vous ou en éternuant, soit à longue distance, avec ces minuscules aérosols dont on entend parler depuis le début de la pandémie, qui s’accumulent surtout dans les pièces mal aérées.

Imaginons que vous alliez voir le nouveau James Bond. Il dure 2h43, avec les pubs et les bandes annonces, vous allez être dans une salle fermée pendant au moins 3 heures. Dans ce cas, si la personne infectée est proche de vous, le risque est grand. « Cela dépend en grande partie de la disposition des sièges », a expliqué Tim Sharpe, professeur d’architecture à l’Université de Strathclyde. La distanciation, même si peu vérifiée, est donc primordiale, le port du masque aussi. « Nous devons encore faire en sorte que le cinéma soit une expérience agréable pour les gens, mais nous savons que se couvrir le visage fait une différence. »

Par contre, si une personne positive au Covid se trouve 6 rangées derrière vous, c’est déjà beaucoup risqué. En général, dans les petits cinémas comme dans les grands complexes, les salles sont généralement bien aérées, ce qui suffit à ne pas propager ces fameux aérosols porteurs du virus. Elles sont aussi généralement hautes de plafond, ce qui réduit les risques de poches d’air stagnant où le coronavirus s’accumulerait. L’idéal serait que les exploitants vérifient leur système de ventilation et l’améliorent si nécessaire.

Attraper le Covid autrement ?

Il n’y aurait aucune autre façon d’attraper le Covid au cinéma ? Si, évidemment. Mais elles relèvent de questions de bon sens (ne pas partager son paquet de chips ou de pop-corn avec des inconnus) ou d’hygiène (si une personne a craché sur l’accoudoir à la séance d’avant…). Il faut donc espérer que chacun soit respectueux des règles sanitaires, mais aussi sociétales.

L’autre piège serait que tout le monde se rende aux toilettes au même moment, après le film ou, qui sait, pendant l’entracte. Là aussi, le respect des gestes barrière de chacun est primordial.

En résumé, on peut aller au cinéma sans risque avec les règles actuelles, à condition bien sûr, que tout le monde les respecte à la lettre.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité