Mostra de Venise 2021: Lion d’Or pour la réalisatrice française Audrey Diwan

Alors que seules deux réalisatrices ont déjà remporté la Palme d'Or de Cannes, Venise vient de récompenser une cinéaste de son Lion d'Or pour la sixième fois.

Mostra de Venise 2021: Lion d’Or pour la réalisatrice française Audrey Diwan
La réalisatrice française Audrey Diwan. (Photoshot)

 

Samedi a marqué la fin de la Mostra de Venise 2021. Après une édition 2020 en pleine crise sanitaire, le festival avait repris des couleurs, accueillant de nombreuses stars sur son tapis rouge, et proposant plusieurs films très attendus, tant hors compétition que concourant pour le fameux Lion d’Or.

C’est la réalisatrice française Audrey Diwan, 41 ans, qui a reçu samedi la statuette pour « L’événement », un film cru, intimiste et féministe sur une jeune femme qui avorte clandestinement.

Le film, adapté du récit autobiographique éponyme de la romancière Annie Ernaux, se déroule dans la France des années 1960, avant la légalisation de l’avortement. Il montre le parcours d’une jeune étudiante qui tombe enceinte, interprétée par la Franco-Roumaine Anamaria Vartolomei.

Une autre réalisatrice a été primée du Lion d’Argent pour la meilleure réalisation, la cinéaste néozélandaise Jane Campion, pour « The power of the dog  ». Elle avait déjà reçu la prestigieuse Palme d’Or à Cannes en 1993 pour Le Leçon de Piano.

Jane Campion. (Photoshot)

La « deuxième place », le Grand Prix du Jury a été décerné à un autre habitué des festivals et récompenses : l’Italien Paolo Sorrentino pour « La Main de Dieu ». L’acteur Filippo Scotti a d’ailleurs reçu le Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir pour sa participation au film. Le Prix spécial du jury a lui été remis à un autre Italien, Michelangelo Frammartino, pour « Il Buco », l’histoire de jeunes spéléologues à la découverte d’une très profonde cavité dans le sud de l’Italie.

Parmi les comédiens, ce n’est pas une débutante qui a été primée côté féminin puisqu’il s’agit de Pénélope Cruz, pour son rôle dans « Madres paralelas » de Pedro Almodovar. C’est la 8e fois qu’elle collabore avec l’Espagnol. Chez les hommes, c’est le Philippin John Arcilla qui a été récompensé pour « On the Job: The Missing 8 » d’Erik Matti.

Le Prix du meilleur scénario a également été remporté par un nom connu, mais on a plutôt l’habitude de la voir en haut de l’affiche. : Maggie Gyllenhaal. Elle était en compétition avec son premier film en tant que scénariste, « The lost daughter », qu’elle a également réalisé et produit. Il devrait sortir sur Netflix avant la fin de l’année.

Maggie Gyllenhaal. (Photoshot)

Sur le même sujet
Plus d'actualité