Quatre festivals pour prolonger l’été

Ça sent la fin de l'été qui n'a pas commencé. Mais, rassurez-vous, on peut compter sur ces festivals pour égayer le mois de septembre.

Horst Festival. - Illias Teirlinck

Gate

La fête continue à Anderlecht. C’est là, au Studio CityGate, que l’équipe de Couleur Café a trouvé refuge pour y installer son festival alternatif, dans un espace plus réduit, mais qui lui ressemble malgré tout. Avec un line-up solidement ancré dans l’ADN de l’événement, mais forcément adapté où les découvertes seront plus nombreuses que les têtes d’affiche.

5.000 personnes ont déjà pu redécouvrir Couleur Café lors du premier week-end du Gate, organisé fin août. Pour le deuxième et dernier week-end, les festivaliers pourront apprécier les concerts de Pongo, L’Or du Commun, Miss Angel ou encore Benjamin Epps. Le dimanche sera réservé aux animations, entièrement gratuites, comme un tournoi de pétanque, des initiations au skate ou du tarot, pour attirer les habitants du quartier et les ceux qui n’ont pas l’habitude d’aller aux festivals. Petit plus: Flow, la nouvelle piscine en plein air, se trouve juste à côté.

Gate, du jeudi 2 au dimanche 5 septembre.

Nuits Botanique

Elles avaient l’habitude de lancer la saison des festivals, elles devront exceptionnellement la clôturer. Pour leur 28e édition, les Nuits Botanique accueilleront les amateurs de musique, non plus en mai, mais en septembre. À part ça et la présentation obligatoire du Covid Safe Ticket, la formule reste inchangée : une affiche hétéroclite et qualitative dans les différentes salles et dans le superbe parc du Botanique. Comme d’habitude, on pourra compter sur des valeurs sûres, mais aussi pléthore d’artistes émergents. Sébastien Tellier, Girls in Hawaii, Pomme mais aussi David Numwami, Geeeko, Coline & Toitoine pour ne citer qu’eux.

Nuits Botanique, du mercredi 8 au dimanche 26 septembre.

Horst Festival

Une fois de plus, le Horst Festival va prendre d’assaut l’ancienne base militaire à Vilvoorde-Nord. Entre la techno historique de Jeff Mills, la hard dance étrange d’Ascendant Vierge ou encore la house complètement barrée de Mezigue, aucun risque de s’ennuyer. Mais la spécificité du festival se trouve ailleurs : la musique électronique sous tous ses aspects rencontre ici les arts et l’architecture. Résultat, des scènes et des pistes de danse uniques, avec deux tours de refroidissement emblématiques comme toile de fond.

Horst Festival, du vendredi 10 au dimanche 12 septembre.

Kapla Dance Festival

Dans un contexte sanitaire particulier, où les traditionnels événements de l’été ont été soit annulés, soit adaptés, une bande de potes relève le défi de lancer un tout nouveau festival. À Machelen, au nord de Bruxelles, Kapla Dance fait ressortir la folie enfantine des festivaliers dans un lieu industriel unique, où les constructions métalliques associées à des compositions de tissus leur donneront l’impression d’être dans une immense plaine de jeux. Côté musique, l’accent est mis sur la scène locale, avec notamment le talentueux beatmaker Le Motel et le lauréat plein de groove du Concours Circuit Tukan. Côté food, oubliez les frites gorgées de graisse sauce andalouse, le menu sera inhabituel, durable et abordable. Le tout confectionné par l’un des organisateurs passé dans les cuisines de Sanzaru, Nenu et Humus & Hortense. Rien que ça.

Kapla Dance Festival, le samedi 18 septembre.

Plus d'actualité