Décès de Lee Scratch Perry, fondateur du dub

L'artiste jamaïcain et producteur de reggae, qui avait travaillé avec Bob Marley et les Beastie Biys, est décédé à l'âge de 85 ans.

Lee Scratch Perry, le Salvadore Dali du reggae. - Belga

L’artiste jamaïcain et producteur de reggae Lee ‘Scratch’ Perry est décédé à l’âge de 85 ans, rapporte dimanche le quotidien britannique The Guardian. D’après la presse jamaïcaine, le musicien est décédé dans un hôpital du nord du pays. La cause de la mort n’a pas été précisée.
Pionnier musical, il a collaboré avec la plupart des grandes pointures dans le reggae et s’est penché sur le berceau de la dub. L’homme a également introduit de nouvelles techniques de studio, ouvrant la voie à une réinterprétation, sur d’autres rythmes, de hits connus.

En 1973, Perry a mis sur pied son propre studio d’enregistrement, « Black Ark », pour expérimenter de nouveaux sons. Il a produit des classiques du reggae tels que Bob Marley, Max Romeo, The Congos et The Heptones. Il était également à la barre du titre « Police and Thieves », de Junior Murvin. Le morceau avait ensuite été repris par The Clash.

Plus tard, le producteur poussera également la chansonnette avec son groupe The Upsetters.
Connu pour son style vestimentaire excentrique, le guitariste des Stones Keith Richards l’a un jour décrit comme « le Salvador Dali de la musique ».

Plus d'actualité