Cinémas: reprise prometteuse pour le groupe Kinepolis

Pour le CEO de cette chaîne de salles de cinéma, les chiffres de juin et juillet donnent de l'espoir pour cet automne.

Illustration. (Crédit: Belga)

Les cinémas qui ont pu rouvrir, après de longs mois de fermeture à cause de la pandémie de Covid-19, connaissent un « redémarrage prometteur« , a indiqué jeudi Kinepolis dans le cadre de la publication de ses résultats semestriels.

« La reprise s’avère prometteuse dans tous les pays ce qui, pour le mois de juin, s’est traduit dans les cinémas ouverts par un taux de fréquentation moyen de 50% par rapport à la même période en 2019, une année pré-Covid record. En juillet, ce chiffre a même atteint une moyenne de 62% des visiteurs de 2019« , constate le groupe, qui exploite des complexes de cinémas au Benelux, en France, en Espagne, en Suisse, au Canada et aux États-Unis.

Au premier trimestre, la réouverture a concerné l’Espagne, le Luxembourg et les États-Unis, au deuxième trimestre, la France, les Pays-Bas et la Belgique, et mi-juillet, le Canada. Le CEO du groupe, Eddy Duquenne, précise que les pays qui ont enregistré le meilleur départ sont les Pays-Bas, la France et la Belgique où l’attrait des réalisations locales s’est fait sentir. 

Contrairement à l’été précédent, Kinepolis a aussi pu faire la différence avec la présence à l’affiche de gros blockbusters. Les studios hollywoodiens avaient jusqu’ici reporté la sortie de leurs plus grosses productions en raison de la crise du coronavirus. La série « The Fast and the Furious » et « Black Widow » ont ainsi eu leur petit succès.

Le CEO estime que les chiffres de fréquentation sont encore influencés par le taux de vaccination qui diffère d’un pays à l’autre. « Une bonne partie de notre public cible sont les jeunes et ce seront les derniers à se faire vacciner dans quasiment tous les pays« , souligne-t-il.

Les cinémas Kinepolis ont accueilli 2,2 millions de visiteurs au premier semestre 2021, soit 26,9% de la fréquentation au cours de la même période en 2020. Les produits totaux ont suivi la même tendance pour atteindre 36,8 millions d’euros (-67,3 %). L’ebitda du groupe est dans le rouge, de même que son résultat net au premier semestre, à -45,8 millions d’euros.  Les revenus par visiteur sont en hausse, tant pour la vente des tickets (+2,9%) que pour la vente des boissons et snacks (+6,4%).

Kinepolis a pris des mesures pour préserver sa solidité financière et attend l’automne avec optimisme, la sortie de nombreux films « à succès« , dont le nouveau James Bond, étant attendue fin septembre. Le groupe exploite 107 cinémas dans huit pays, représentant 1.097 écrans pour près de 200.000 places assises. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité