Gaume Jazz, nos coups de cœur

Le plus bucolique des festivals jazz fête sa 37e édition du 6 au 8 août. On vous dit ce qu’il ne faut pas rater.

Gaume Jazz Festival

Vingt groupes, 120 artistes, 10 nationalités, des stars, des créations, des découvertes, des animations pour kids, du partage. Pour sa 37e édition, qui se déroule les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8, le festival gaumais met du soleil dans sa programmation et voit les choses avec ambition avec trois jours de musique et de nombreuses activités « off ».

Raisons sanitaires oblige, il n’y a aura pas de camping cette année à Rossignol-Tintigny. Mais pour ceux qui ont choisi d’y passer tout le week-end, le Syndicat d’Initiative de Tintigny vous accompagnera dans vos recherches de logement (tourisme.si.tintigny@gmail.com, https://www.si-tintigny.be).

Règles Covid

Il ne faut pas de Covid Safe Ticket. Pour les scènes extérieures, le public sera assis en bulle (max 8 personnes). Le port du masque est obligatoire pour les déplacements. Service horeca à table (places assises de max 8 personnes). Pour les concerts en intérieur, port du masque obligatoire (assis et déplacements) et distanciation entre les groupes de personnes de même bulle. Le site sera fermé chaque soir 1h du matin.

Nos bons plans musicaux

Côté musical, les mélomanes ont l’embarras du choix, d’autant que l’atmosphère du festival pousse à la découverte et la flânerie mélodique. Voici nos suggestions.

Jazz Station Big Band, vendredi 6

Sous la direction de Stéphane Mercier (sax, flûte) et avec 14 instrumentistes hors pair (trombone, piano, guitare, batterie, contrebasse,..), revoici un solide patrimoine de notre scène jazz. Du groove, des cuivres, du swing.

Aka Moon « Opus 111 », vendredi 6

Des habitués des festivals jazz en Belgique, et des habitués du Gaume Jazz où Fabrizio Cassol (saxophone alto), Michel Hatzigeorgiou (basse électrique), Stéphane Galland (batterie), Fredy Massamba (chant), Fabian Fiorini (piano), João Barradas (accordéon) avaient mis le feu en 2016. Pour le projet « Opus 111 » présenté ce week-end, ces défricheurs se sont inspirés de la puissance rythmique de la dernière sonate pour piano de Beethoven.

Sunna Gunnlaugs et Julia Hülsmann, samedi 7

Duo piano au féminin. Deux femmes de jazz, deux claviers, 20 doigts, une découverte poétique inédite. La classe. Une première belge pour ce duo islando-allemand.

Eric Legnini Trio « Six Strings Under », samedi 7

Tout le lyrisme et le groove du génial Eric Legnini (piano) au coeur d’une musique brillante et mélodieuse. Avec Six Strings Under, le pianiste Eric Legnini décide de faire une déclaration d’amour à la guitare qui a bercé toute sa vie et revient à une formule purement instrumentale avec son compagnon de longue date Thomas Bramerie (à la basse) et le guitariste Rocky Gresset.

Magic Spirit Quartet, dimanche 8

Retour de Majid Bekkas (voix, guitare, oud, guembri) en Gaume. Une passerelle fusionnelle de transe gnawa, de blues du désert et de jazz psychédélique.

Ivan Paduart & Patrick Deltenre, dimanche 8

Jadis pianiste de Claude Nougaro, Toots Thielemans, Philip Catherine ou Richard Galliano, Ivan Paduart est l’un des jazzmen les plus actifs de sa génération en Europe occidentale et compte plus de 28 albums à son nom. En 2018, il rejoint le guitariste Patrick Deltenre (Maurane, Axelle Red, Viktor Laszlo) pour un duo complice tout en finesse. Après un premier album en duo (« Hand in Hand », 2018) et plus de 70 concerts à travers l’Europe, Ivan Paduart et Patrick Deltenre reviennent avec “Ear we are”, douze compositions originales alliant lyrisme, complicité et inventivité.

www.gaume-jazz.com

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité