Voici pourquoi Daft Punk s’est séparé

Une enquête du mensuel Society donne quelques pistes sur la séparation du duo casqué.

Belga

Le 22 février 2021, les robots ont cessé de fonctionner. Après 28 ans de bons et loyaux services à la cause pop, Daft Punk annonçait sa séparation, celle d’un des groupes de musique les plus importants et influents de ces dernières décennies. Mais pourquoi se séparer ? Aucune raison n’avait été donnée. Comme toujours, le duo est resté mutique.

 

Pour en savoir plus, le mensuel Society a enquêté auprès des proches du duo parisien pour retracer la ligne du temps intime du duo depuis son raz-de-marée aux Grammy Awards en 2014 célébrant le succès planétaire de son dernier album Random Access Memories. En fait, dès avant l’enregistrement de ce disque (qui a mis plus de dix ans à arriver…), Daft Punk se sentait déjà enfermé dans un circuit dans lequel il ne se reconnaissait plus.

 

L’apothéose aux Grammy Awards

 

Selon un ancien du label Columbia , « les Daft disaient que l’industrie était malade de la technologie. Pour eux, cet album était un antidote », à savoir revenir aux fondamentaux disco, pop et funk des années 70. Sorti en 2013, Random Access Memories était un disque nostalgique qui allait à contre-courant de son époque. C’était, déjà, quelque part, un adieu aux armes des diktats de la pop moderne. Mais voilà, c’est un carton planétaire qui remportera cinq Grammy Awards (les Oscars de la chanson).

 

Pour DJ Falcon, ami du groupe qui a collaboré à ce disque : « Ils se posaient déjà des questions après les Grammy Awards : ‘Est-ce que l’on peut faire mieux que ça ? Est-ce que l’on ne devrait pas plutôt s’arrêter là ?’ »

 

Cette soirée des Grammy Awards s’apparente aujourd’hui à une apothéose. Et l’album comme un totem indépassable. Comment aller plus haut après ça ? Les choses s’enveniment. Tout le monde espérait une tournée autour de ce disque. Il en a été question, mais les projets furent annulés. Le groupe parisien refuse offre sur offre et le retour en studio mène à une impasse. En prime, à cette époque, un des robots, Guy-Manuel de Homem-Christo, est en plein divorce et tombe dans une dépression.

 

Dépression, annulation, divorce

 

En 2018, Thomas Bangalter, l’autre moitié du duo, abandonne son rôle de cogérant de Daft Music, la maison de production du groupe et met fin à Daft Arts, autre maison de production liée aux clips et à l’audiovisuel. Daft Punk est alors techniquement rangé. L’annonce est officialisée en février 2021.

 

Pour Antoine Ressaussière, ancien collaborateur du groupe, c’est une sage décision, « l’époque ne correspond plus aux Daft Punk (…) Franchement, ils ne vont pas faire un ‘Get Lucky 2’ qu’ils vont promouvoir sur Tik Tok en faisant des chorégraphies habillées en robot. Ce n’est pas sérieux (…) Ils ont eu le bon goût d’arrêter avant de faire des trucs qui les dérangent ».

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité