Amy Winehouse, dix ans déjà

La chanteuse à la voix d'or nous a quittés le 23 juillet 2011. Elle avait 27 ans.

Belga

C’est une triste histoire. Celle d’une jeune fille la voix d’or qui se perd dans les méandres du rock n’ roll. Le 23 juillet 2011, elle rejoignait le fameux Club des 27, tous ces chanteurs et musiciens qui nous ont fait rêver, mais sont morts à l’âge fatidique de 27 ans. Elle chante désormais dans l’au-delà, à côté de Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin et Kurt Cobain… C’est un sacré concert qui doit avoir lieu là-haut.

 

Amy Winehouse est morte jeune, mais elle avait la voix d’une chanteuse qui avait vécu 1.000 vies. « Une chanteuse de jazz », comme le résumerait de la manière la plus simple et la plus pure Tony Bennett, avec qui elle chantera à la fin de sa courte vie. Sa voix, qu’on continue d’entendre, fait le pont entre les générations. Celle, mythique, de Billie Holliday, Ella Fitzgerarld et Nina Simone et celle, qui s’est imposée après sa mort, d’Adele et Jorja Smith. La voix d’Amy Winehouse, c’est la corde qui relie deux siècles de musique.

 

Belga

 

Rebelle de coeur

 

Née dans une famille juive du nord de Londres le 14 septembre 1983, la jeune Amy baigne dans la musique. Ses oncles étaient musiciens de jazz professionnels, sa mère chante sans cesse et son père, chauffeur de taxi, rêvait de devenir une star de la musique. La gamine a du tempérament. Très vite, c’est sa voix qui s’impose dans le cercle familial. Et bientôt dans le monde.

 

A 12 ans, elle prend des cours de chant dans la réputée école de théâtre de Sylvia Young. Ca ne durera pas longtemps. Rebelle de coeur, Amy s’en fait jeter un an plus tard à cause de son attitude. Car Amy Winehouse n’est pas seulement une chanteuse de jazz, c’est aussi une punk que les bas fonds obscurs de la vie fascinent dangereusement.

 

Le côté obscur

 

Sur son premier album, Frank, sorti en 2003, on entend encore une Amy innocente, presque docile. Trois ans plus tard, Back To Black se teindra de noir, la couleur du désespoir, de la mort et du mal. Pourtant, musicalement, c’est un disque presque enjoué. Amy y chante ses peines de coeur et ses problèmes d’addiction (« Rehab ») sur des mélodies légères héritées des années 50 et modernisées par la production de Mark Ronson. Petite fille de Frank Sinatra et Billie Holliday, Amy Winehouse explose au grand jour. Le disque se vendra à plusieurs millions d’exemplaires et obtiendra deux Grammy Awards.

 

A cette époque, Amy est déjà le nez dans la poudre. Elle préfère les petits concerts rock aux salons huppés des belles salles de théâtre. C’est dans ce milieu de Camdem, fameux quartier du nord de Londres, qu’elle rencontre un certain Blake Fielder-Civil, un type connu de tous, un dealer de drogue, entre autres coups. C’est avec lui qu’elle découvre le crack et la cocaïne et qu’elle sombre dans l’alcool qu’elle vide par gallons entiers. Un amour passionnel qui l’entraînera vers le côté obscur pendant que papa s’occupe de sa carrière.

 

Belga

 

This is the end

 

A partir de 2007, Amy Winehouse fera plus les choux gras que de la presse tabloïd que de la presse musicale. En compagnie de son compagnon de biture Pete Doherty des Libertines (qui s’en sortira mieux qu’elle), elle se retrouve coincée par les paparazzi et ne parvient plus à sortir du personnage de diva destroy que très sporadiquement : le temps d’un duo avec Tony Bennett ou de sessions écourtées en vue d’enregistrer un disque reggae (le disque posthume « Lioness »).

 

Début 2011, elle reprend la route pour une tournée qui s’avérera catastrophique. Chaque apparition est pire que la précédente, Amy est dans un état déplorable et ne parvient pas à aligner deux lignes de chant. A Belgrade, elle quitte la scène après trois chansons, sous les huées. Ce sera son dernier concert. Elle suivra ensuite une énième cure de désintoxication… Avant l’overdose fatale le 23 juillet 2011. Il nous reste sa voix, enregistrée… Celle d’une jeune fille fragile au destin tragique, celle d’une véritable chanteuse de jazz.

 

 

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité