Petite maman, d’une admirable simplicité

Après le déluge de trophées récoltés par son « Portrait de la jeune fille en feu » en 2019, Céline Sciamma revient avec un nouveau film, beau et poétique.

Gabrielle et Joséphine Sanz dans Petite Maman - Cinéart

Céline Sciamma nous emmène dans un voyage temporel à rebours des codes classiques du cinéma pour enfants, à travers l’histoire de Nelly, huit ans, qui rencontre sa propre mère enfant dans la forêt. Les deux petites filles se lient d’amitié alors que la mère de Nelly vient de perdre la sienne et que son père se retrouve avec la charge de la petite. Face à l’absence de sa mère mais en rencontrant l’enfance de sa mère, Nelly va peu à peu accéder à la tristesse indicible de sa mère mais aussi à ses joies secrètes, comme la traversée imaginaire d’un lac sur des chœurs électro. Un film simple et beau comme un conte lucide sur l’enfance retrouvée, quelque part entre la poésie des Enfants loups de Mamoru Hosoda et le naturalisme de Jacques Doillon, avec le regard égalitaire et précieux de Céline Sciamma.

Petite maman
Réalisé par Céline Sciamma. Avec Joséphine et Gabrielle Sanz, Nina Meurisse – 72’.

Plus d'actualité