Festivals : la vie reprend, en mode turbo

Après le succès de la Fête de la musique, les concerts vont aller en crescendo cet été en Belgique. Avec des jauges inespérées, des affiches internationales et encore ­beaucoup de questions d’ordre sanitaire.

@Didier Bauweraets

Des applaudissements qui claquent plutôt que des émoji “cliqués”. Des musiciens qui transpirent. Des gens qui dansent, qui chantent, qui vibrent, qui vivent. Et partout, mais alors partout, du sourire et des bonnes vibrations. Le week-end dernier, la bien nommée Fête de la musique a marqué culturellement et socialement le retour à la vie “d’avant”, voire à celle “d’après”, avec des centaines de concerts gratuits organisés partout en ­Fédération Wallonie-Bruxelles (voir www.moustique.be). Le symbole est fort et donne le coup d’envoi de réjouissances estivales inespérées voici quelques semaines encore.

Longtemps contraints à une colère résignée, les organisateurs de festivals multiplient aujourd’hui les effets d’annonce. En moins d’une semaine, rien qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles, le Ronquières Festival, les Francofolies de Spa (rebaptisées Belgofolies), les Solidarités à Namur (sous le label Nuits Solidaires), les Summer Nights Fever à Lessines, le Gaume Jazz Festival ou encore le Micro-Festival à Liège ont dévoilé leur programmation pour cet été. Dans des versions “light” ou normales. Esperanzah! (Floreffe), pour sa part, doit annoncer son affiche ces prochains jours. Mieux encore, un nouveau venu, l’Arena 5, qui se tiendra du 29/7 jusqu’à la mi-septembre sur le plateau du Heysel, s’invite en last minute dans ce marathon live qui n’a plus rien de confiné. S’il reste encore beaucoup d’incertitude, notamment sur le Covid Safe Ticket (voir ci-contre), la musique live devant un public est de retour.

Plus on avancera dans l’été, plus internationales seront les affiches et plus ambitieuses seront les capacités d’accueil. Dès ce 27 juin, les événements en extérieur peuvent accueillir 2.500 personnes (2.000 en intérieur). À partir du 13 août, ce sont 70.000 spectateurs qui pourront franchir les portes du Ronquières Festival. “Nous n’avons jamais changé notre fusil d’épaule, explique Jean-François Guillin, organisateur de ce dernier. C’était une édition “normale” à pleine capacité ou rien du tout. Après avoir décalé notre festival d’une semaine, nous avons décidé de relever le challenge de présenter une édition comme notre public l’a toujours connue mais en respectant scrupuleusement les mesures préconisées par les autorités (jusqu’à présent, test PCR ou vaccination, mais la situation pourrait évoluer – NDLR).”

C’est donc en configuration “debout”, sans distanciation ni masque, que les festivaliers pourront apprécier les prestations de Roméo Elvis, Aaron, Woodkid ou La Femme. Du côté du public, c’est l’effervescence, comme on a pu s’en rendre compte à la Fête de la musique. Prévu à Kiewit (Limbourg) du 19 au 22 août, le Pukkelpop a lancé sa prévente le 16 juin sans donner le moindre nom d’artiste. La plateforme de réservation en ligne a été saturée pendant plusieurs heures… Ce ­festival accueillera 66.000 personnes par jour. La liberté retrouvée.

 

Plus d'actualité