Bastien Vivès signe le nouveau Corto Maltese

Le premier septembre, la rentrée sera marquée par cette relecture du mythe de Corto par le petit génie de la bande dessinée.

© Cong S.A., Suisse. © Casterman 2021

C’est l’un des livres plus inattendus – et du coup, des plus attendus de la rentrée. Le nouvel épisode des aventures de Corto Maltese sera signé du wonder-boy de la bande dessinée française – Bastien Vivès, avec la complicité de Martin Quenehen au scénario. Dans Océan noir, qui paraît le 1er  septembre chez Casterman, le duo propose une réinterprétation du personnage créé par Hugo Pratt et entré dans la légende du neuvième art par les ports les plus romanesques du monde.

Notion d’exotisme

Avec son style hyperpersonnel, Vivès est adulé pour une œuvre qui rebat les cartes de la bande dessiné contemporaine. Voir à ce sujet Le goût du chlore, Polina, la série Lastman  – pour ne citer que ces titres d’une grande beauté graphique qui ont fait sa renommée. Déjà partenaire de Vivès pour l’album Quatorze juillet, auteur d’émissions pour France Culture, Martin Quenehen imagine une aventure de Corto qui redéfinit la notion d’exotisme. 

Quarante-cinq ans après la parution de La ballade de la mer salée, pierre fondatrice du mythe Corto, porte d’entrée à l’univers romantique du marin le plus célèbre de la BD (après capitaine Haddock), six ans après la reprise de la série par Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero (qui ont produit trois albums entre 2015 et 2019), Bastien Vivès et Martin Quenehen frappent fort avec cet épisode qui allume déjà toutes les curiosités. 

 

Plus d'actualité