Cinéma : Drunk, attention chef-d’œuvre

Oscar du meilleur film étranger, Drunk de Thomas Vinterberg est un formidable hymne à la vie.

Drnk

Le film ouvre sur une beuverie estudiantine. Et se referme sur une fête de fin d’études bien arrosée. Entre les deux, quatre profs de l’école, amis dans la vie, ont l’idée d’une expérience qui consiste à ­passer leur journée à 0,5 gramme d’alcool pour mettre un peu de couleur dans leurs vies ternes de quadras fatigués. Dérapage annoncé, bien sûr. Pourtant, Drunk n’est ni un film sur l’alcoolisme des jeunes ou des moins jeunes, ni un film sur le rôle sociabilisant de l’alcool. Ce n’est ni un plaidoyer pour l’ivresse ni une Grande bouffe version liquide. Voilà ce que Drunk pourrait être mais n’est pas.

Ce que Thomas Vinterberg nous propose en revanche est un formidable hymne à la vie. Une invitation à lever nos verres à tout ce que nous sommes. Un toast à tous ceux qui nous entourent, tous ceux que nous aimons, à chaque moment passé à échanger des idées, des expériences, du savoir avec d’autres êtres humains. Drunk n’a pas l’alcool triste. Mélancolique parfois, drôle souvent mais jamais triste… Porté par des comédiens liés par une véritable complicité, Mads ­Mikkelsen et Thomas Bo Larsen en tête, voilà un film à consommer sans une once de modération.

Drunk ****

Réalisé par Thomas Vinterberg. Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Magnus Millang,  Lars Ranthe – 117’.

Drunk

Plus d'actualité