Les Anglais Black Midi en grande forme sur « Cavalcade »

Deux ans après le remarqué « Schlagenheim », la jeune formation anglaise repousse les frontières de style et de genre sur son nouvel album.

Black Midi

« J’ai appris la notion de résilience durant l’enregistrement de ce deuxième album« , explique Cameron Picton, bassiste, chanteur et compositeur de la formation londonienne Black Midi. « Les contraintes liées à la pandémie, le départ d’un membre (Matt Kwasniewski, sujet sur lequel les membres du groupe ne veulent plus revenir), l’enregistrement qui s’est étalé sur plusieurs mois et dans différents lieux… On s’est posé beaucoup de questions et nous aurions pu trouver plein d’excuses pour baisser les bras, mais on a tenu jusqu’au bout, sans rien lâcher.

Les jeunes iconoclastes du rock qui avaient déjà bousculé tous nos repères avec “Schlagenheim” en 2019 ont eu raison de s’accrocher. Orné d’une pochette/collage du graphiste avant-gardiste David Rudnick, “Cavalcade” est un véritable ovni. Black Midi y joue de pléthore d’instruments (plus de trente sur le psychédélique Diamond Stuff), partage ses états d’âme paranoïaques à la troisième personne du singulier, alterne ambiances bossa-jazzy (Marlene Dietrich), rythmiques afro (Chondromalacia Patella) ou rock en fusion façon Rage Against The Machine (Slow, servi par un clip gore réalisé par Gustaf Holtenas).

Quand on a essayé de résumer en un mot cet album, le terme “Cavalcade” s’est imposé « , explique Cameron. « Il résume bien l’énergie des morceaux et les émotions contrastées qui ressortent des textes. Quand on se retrouvait, ça sonnait comme un puissant maelström.

Black Midi, Cavalcade, Rough Trade.

Plus d'actualité