La finale de la Champions league, c’est Blur vs. Oasis

Chelsea – Manchester City. C'est l'affiche de la finale de la Ligue des champions. Une finale qui s'est déjà jouée il y a vingt-cinq ans dans les sphères de la britpop...

Liam Gallagher et Damon Albarn se confrontaient déjà sur un terrain de foot avec les couleurs de leur équipe favorite en 1995 - Belga

D’un côté, Damon Albarn, Londonien pur jus, middle class, logiquement porté sur les Blues de Chelsea. De l’autre, les frères Gallagher from Maaanchesta, working class heroes, détestent Londres et Manchester United, mais fans absolus de Manchester City. Il y a un peu plus de vingt-cinq ans, la finale de la Ligue des champions se jouaient à coups de guitares et de « battle of britpop ».

Blur vs. Oasis, c’était le match dont l’Angleterre rêvait depuis Beatles vs. Stones. Le 14 août 1995, les deux groupes les plus populaires du Royaume sortaient leur nouveau single. « Country House », côté Blur contre « Roll with it » pour Oasis. Ces deux chansons annonçaient deux albums qui allaient changer la face du rock. La presse musicale anglaise allait bien sûr monter cette bataille en choc des titans. Qui allait revenir avec la Coupe du plus grand groupe rock ?

DR

Résultat des courses : Blur, numéro 1 des charts avec 274.000 exemplaires vendus de « Country House » contre 216.000 pour « Roll with it ». Oasis, deuxième, mais par pour longtemps. A la sortie de leurs albums respectifs, ce sont bien les Mancuniens qui ont explosé les compteurs jusqu’aux Etats-Unis, devenant un des (derniers) groupes de rock ultra populaires. Un an plus tard, ils allaient jouer deux soirs à Knebworth devant 250.000 personnes…

Damon Albarn prend sa revanche

Ce n’est que bien plus tard que Damon Albarn allait prendre sa revanche, non pas avec Blur, mais avec son nouveau groupe, Gorillaz. En vendant 7 millions de copies de ses deux premiers albums, Gorillaz allait réussir là où Blur avait échoué : faire tomber l’Amérique et le monde. En 2017, Damon invitait un certain Noel Gallagher sur le disque Humanz, enterrant la hache de guerre.

… Du moins, avec l’aîné des Gallagher. Liam, de son côté, est toujours au taquet. Sur son compte Twitter, il aime commenter les matchs de foot de son équipe préférée. Mercredi, après avoir joyeusement insulté Neymar durant toute la partie et alors que Man City atteignait la finale de la Ligue des champions, il a simplement twitté : « Félicitations aux puissants Blues de restaurer sa fierté à Manchester ». On a hâte de lire ses commentaires lors de la finale. Qui remportera cette nouvelle manche?

DR

Plus d'actualité