Un deuxième été sans festival

Plus personne ne se faisait d’illusion et le Codeco de ce vendredi 23 avril a brisé les derniers espoirs avec ses non-décisions irrespectueuses. Il ne faut plus rêver: il n’y aura pas de gros événements musicaux cet été. Annulations, reports, nouvelles dates : on fait le point et ce n’est pas très joyeux.

Pour les gros festivals en Belgique, il faudra attendre l'été 2022.

Plusieurs gros festivals (comme Rock Werchter, Graspop Meta) avaient déjà jeté l’éponge en mars dernier. D’autres comme Tomorrowland ou les Nuits Botanique espèrent encore organiser leur édition 2021 à la rentrée. Après une semaine de pression du monde culturel, les (non) décisions du Comité de concertation qui s’est tenu ce vendredi 23 avril ont eu l’effet d’une douche froide. Si on peut toujours espérer la tenue d’événements musicaux à jauges réduites cet été, pour les festivals, par contre, et même si certains d’entre eux n’ont pas encore communiqué officiellement, les carottes sont cuites. Il ne faut pas rêver.  On fait le point

Dour Festival

L’édition 2021 est annulée. L’édition 2022 se déroulera du 13 au 17 juillet. « Nous repartirons d’une page blanche au niveau de la programmation pour offrir le meilleur des festivals », rassure Alex Stevens, programmateur. Si elle est disponible l’été prochain, Angèle, tête d’affiche des deux dernières éditions annulées, jouera à Dour. « Angèle à Dour, c’est un moment que nous voulons vivre. Il y a d’autres artistes programmés en 2020 et reprogrammés en 2021 que nous avons envie de voir, mais il y a aussi beaucoup de choses nouvelles ou à venir sur lesquelles nous serons attentifs. On commence d’ores et déjà à réfléchir à cette prochaine édition. « 

Les Ardentes

Plus de faux suspense, même si le communiqué officiel n’était pas encore tombé au moment d’écrire ces lignes. Il ne devrait pas y avoir d’Ardentes (et de Kendrick Lamar) cet été. Le nouveau report de décision sur les gros festivals (annoncé cette fois pour le 12 mai) ne permet plus de préparer une telle manifestation. La prochaine édition du festival liégeoise dédié aux musiques urbaines se déroulera du jeudi 7 au dimanche 10 juillet 2022. L’événement aura lieu sur le nouveau site de Rocourt qui devait être inauguré l’été dernier. L’affiche sera équilibrée entre noms déjà programmés lors deux éditions annulées, nouvelles têtes d’affiche et talents émergents qui marqueront l’actualité ces prochains mois.

La Fête de la Musique

Pas de gros rassemblement au Cinquantenaire durant le week-end du solstice d’été (18-20 juin). Par contre, la Fête de la Musique et ses partenaires organiseront malgré tout plusieurs concerts en Fédération Wallonie-Bruxelles durant ce week-end, en extérieur, dans le respect des normes sanitaires et des protocoles en vigueur. Pour Bruxelles, on pense notamment au Parc Royal). L’affiche privilégiera les artistes de la Fédération.

Esperanzah !

Voici le communiqué officiel envoyé par Esperanzah! « Tout un secteur, toutes les fédérations avaient demandé et attendaient une décision et des perspectives claires pour les semaines et mois à venir lors du Codeco de ce vendredi. Or, ce nouveau report d’une décision à une date ultérieure (le 12 mai) est une nouvelle preuve du côté irrespectueux de notre travail qui ne peut s’improviser en quelques jours ou semaines. C’est une profonde colère et une nouvelle fois un sentiment de n’avoir tout simplement pas été écouté, entendu et respecté qui nous anime après cette journée éprouvante. »  Pas d’annulation officielle donc, mais ça semble plié et on comprend la colère.

Pour rappel

Les organisateurs de Graspop Metal Meeting (dont la prochaine édition aura lieu du 16 au 19 juin 2022 avec Iron Maiden et Aerosmith), Rock Werchter (du 30 juin au 3 juillet 2022 avec Pearl Jam), TW Classic, Werchter Boutique, Gentse Feesten, Couleur Café (avec une édition 2022 programmée le 24 juin) ou encore Roots & Roses (qui se déroulera sur deux jours – les 1er et 2 mai 2022 à Lesinnes)  avaient déjà jeté l’éponge.
Prévues le mois prochain, les Nuits Botanique sont reportées à la rentrée. Elles se dérouleront du 8 au 26 septembre.
Prévu du 30 avril au 2 mai, l’Inc’Rock d’Incourt est déplacé en septembre, tout comme les Aralunaires, (Arlon) et le Durbuy Rock.
Tomorrowland espère toujours pouvoir organiser son événement en capacité pleine les 27, 28 et 29 août ainsi que les 3, 4 et 5 septembre. Mais on n’y croit guère d’autant que les autorités communales de Boom voient d’un très mauvais œil la tenue d’un tel événement au moment de la rentrée scolaire.

99% de pertes

La  Fédération des festivals de musique Wallonie-Bruxelles (FFMWB, qui regroupe Dour Festival, Les Ardentes, Couleur Café, Francofolies) réclame aussi la mise en place de nouvelles mesures de soutien pour le live, comme cela a été décidé en Flandre où 60 millions d’euros ont été débloqués en février. Une étude publiée par la Sabam en février dernier, que nous avions alors relayée dans nos éditions print  montre que ce sont les festivals de musique qui ont le plus souffert de la pandémie dans le ­secteur des arts vivants en 2020.
En 2020, le nombre de festivals en Belgique est passé de 743 à 101 avec une perte de  99 % du chiffre d’affaires. C’est plus que le théâtre (- 81 %) et les concerts en salle (- 80 %). Un artiste en tournée engrange en moyenne 50 % de ses revenus directs durant la saison des festivals.

Plus d'actualité