Ce qu’il y aura sur le nouvel album d’Arno le 21 mai

Le chanteur de charme revient dans les bacs avec une collection épurée de son répertoire joué au piano par le virtuose Sofiane Pamart.

Arno en piano/voix avec Sofiane Pamart, sortie le 21 mai. Copyright Danny Willems.

En juillet dernier, Arno, remis de son « putain »  de cancer, annonçait dans les colonnes de Moustique une collaboration inédite avec le pianiste français Sofiane Pamart. « Ma firme de disques m’a proposé de travailler sur quelques chansons en formule piano/voix. J’ai bossé avec ce jeune mec, Sofiane Pamart, un gars doué. Tu vois un peu le bazar… On va continuer à deux, on verra bien ce que ça va donner », nous expliquait-il alors dans sa tanière de l’Archiduc, à Bruxelles.

Ce projet se concrétise aujourd’hui. Deux morceaux sont déjà disponibles sur les plateformes et c’est beau à pleurer. Il s’agit de Solo Gigolo et de Quelqu’un a touché à ma femme. Intitulé « Vivre », l’album d’Arno et de Sofiane Pamart sortira le 21 mai chez  [PIAS]. Il s’agit du premier volume d’une nouvelle collection baptisée « Parce que. La Collection », qui est initiée par Kenny Gates, le co-fondateur de [PIAS]. L’album comprendra notamment des relectures de Putain Putain, Lonesome Zorro, Les Yeux de Ma Mère, La Vie est une partouze, Elle adore le noir, Tatouage du passé ou encore Give me the gift. Et oui, ça donne envie…

Gainsbourg/Aznavour

C’est en regardant Serge Gainsbourg chanter, accompagné d’un seul piano, la chanson de Charles Aznavour Parce Que dans une émission de télé française des années 80 que Kenny Gates, a envisagé pour la première fois l’idée d’une collection de chansons épurées. Il a dressé une liste des artistes qu’il rêvait de réunir « sans décor, sans tricher ».  Avec donc, comme Volume 1, cette rencontre bouleversante entre Arno et le pianiste virtuose originaire de Lille, connu chez nous pour ses collaborations avec les rappeurs Scylla ou L’Or du Commun. “Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir fait se rencontrer deux personnes qui ne se seraient jamais croisées sans moi. Et qu’il se soit passé un truc, une alchimie », précise Kenny Gates. On en reparle très vite.

 

Plus d'actualité