Hooverphonic propose un titre poignant pour l’Eurovision

Le groupe Hooverphonic et la VRT ont présenté « Release me », qui défendra la Belgique au 65ème concours Eurovision de la chanson à Rotterdam.

belgaimage-156357077-full

Hooverphonic à l’Eurovision? Pour le groupe belge, c’est une évidence. Passionné depuis son enfance par cette compétition, le leader et bassiste, Alex Callier confie aimer la regarder à la télévision. Il y a deux ans, il avait d’ailleurs écrit pour la chanteuse Sennek, une autre participante belge qui représentait notre drapeau, le titre A Matter Of Time.

L’actuelle chanteuse Luka Cruysbergh, qui a rejoint le groupe en 2018, avait également concouru à l’Eurovision de la Chanson junior en Belgique. Elle y avait interprété… Happiness, d’Hooverphonic !

Accompagné d’un orchestre de 42 musiciens sur la version studio, le groupe ne devrait pas se produire avec lui sur la scène de l’Eurovision, le 12 mai prochain. La performance sera tout aussi « sobre que le clip », assure le leader. « On croit en la force et l’énergie de la chanson » nous confie-t-il.

Composée au moment où son père était malade, Alex Callier souligne que la chanson peut s’adresser à tout le monde puisqu’elle est « universelle ». Il l’a d’ailleurs écrite en collaboration avec le compositeur italien Luca Chiaravalli. En plus d’être fortes en émotions, elle évoque le deuil et son acceptation. Comme une allégorie de la vie, à peine commencé, le morceau nous emporte quelques instants et se termine déjà.

En toute simplicité, Release Me permet aux fans de retrouver l’ADN du groupe qui souhaitait produire quelque chose qui leur correspond vraiment. Et c’est parce qu’ils ont trouvé LA chanson qu’ils ont accepté de relever le défi de nous représenter, révèle le guitariste Raymond Geert. Pour l’heure, le groupe ne veut pas faire de pronostics. Il souhaite juste se concentrer sur sa future performance lors de demies finales.

Sur le même sujet
Plus d'actualité