Oscars 2020: « Parasite » entre dans l’Histoire

Le film coréen de Bong Joon-ho devient le premier film dans une langue autre que l'anglais à remporter l'Oscar du meilleur film. Il a fait carton plein avec quatre prix majeurs.

belgaimage-161294908-full

L’industrie du cinéma américain a donc célébré un film coréen. C’est une surprise et c’est réjouissant. Une surprise, car dans l’Histoire des Oscars, seuls dix films en langue étrangère (autre que l’anglais) ont concuru pour le prix du meilleur film et aucun, jusqu’ici, ne l’avait reçu (The Artist l’avait emporté en 2012, mais le film était muet). C’est réjouissant parce que Parasite est effectivement le meilleur film de l’année. Celui qui a mis tout le monde d’accord, du jury de Cannes au public. Un film qui parle de choses dures avec légèreté. Un film à la fois comique et tragique, social et divertissant. Une saga familiale ancrée dans la réalité coréenne qui dénonce les maux de notre société capitaliste devenue universelle. Le voir saluer par l’industrie américaine du film, de plus en plus tournée vers le grand spectacle et les recettes au box-office, est une belle victoire pour le cinéma. 

Clairement, il y a  une alternative aux super-héros. Cette alternative vient aussi de l’intérieur. Joker l’a démontré en salle, le super-héros peut aussi devenir intimiste et touchant. C’était attendu, c’est arrivé, Joaquin Phoenix est reparti avec la statuette du Meilleur acteur. Logique pour un des meilleurs comédiens de sa génération. ll en a profité, dans son discours, pour parler de l’environnement et des ravages de l’agriculture industrielle. Avant de saluer River Phoenix, son frère, ex-future star fauchée en plein vol il y a presque trente ans. Pas de surprise du côté des acteurs: Renée Zellweger pour son interprétation de Judy Garland dans Judy, Brad Pitt (Once Upon A Time… In Hollywood) et Laura Dern (Marriage Story) étaient les favoris, ils ont remporté le prix.

Quant à 1917, l’autre grand favori de la soirée, il doit se contenter de prix techniques. Netflix, qui comptabilisait le plus de nominations, repart avec deux statuettes (pour Laura Dern dans Marriage Story de Noah Baumbach et pour le documentaire An American Factory) tandis que The Irishman de Martin Scorsese rentre bredouille. Cette année, les Oscars n’ont pas salué le cinéma américain, ils ont simplement salué le cinéma, faisant un appel du pied aux spectateurs, comme pour mieux souligner ces mots de Bong Joon-ho lors de sa victoire aux Golden Globes: « Une fois que vous aurez surmonté la barrière des sous-titres, vous découvrirez  bien d’autres films étonnants ».

Palmarès

Meilleur film: Parasite

Meilleur réalisateur: Bong Joon-ho pour Parasite

Meilleur acteur: Joaquin Phoenix pour Joker

Meilleur actrice: Renée Zellweger pour Judy

Meilleur acteur dans un second rôle: Brad Pitt pour Once Upon A Time… In Hollywood

Meilleur actrice dans un second rôle: Laura Dern pour Marriage Story

Meilleur scénario: Parasite

Meilleur film international: Parasite

Meilleur film d’animation: Toy Story 4

Meilleur documentaire: An American Factory

Sur le même sujet
Plus d'actualité