Nuits Botanique 2020: les bons plans de Moustique

La programmation complète du festival bruxellois, qui se déroule du 29 avril au 10 mai, a été dévoilée. On vous dit ce qu’il ne faudra pas manquer.

reporters_16290755

Des créations, des découvertes, des soirées thématiques, des mariages entre classique et musiques actuelles, des releases et des after parties… La 27e édition du festival Les Nuits Botaniques, qui se déroule du 29 avril au 10 mai, s’annonce particulièrement relevée. Le centre culturel de la Fédération Bruxelles-Wallonie confirme encore une fois sa vocation de défricher les nouvelles tendances. Moustique a pointé ses incontournables. Sachez que pour le Canadien Caribou (30/4) et la princesse néo-soul britannique Celeste (1/5), c’est déjà trop tard. Tout est complet. Pour le retour de Squarepusher et Plaid 8/5, vétérans du label électro Warp, il ne reste plus que quelques places.

Juicy Orchestra (création)

Sous l’appellation « Juicy Orchestra », Julie Rens et Sasha Vovk  interprèteront des extraits de leurs deux premiers EP’s ainsi que de nouvelles compositions avec un ensemble riche de quatorze cordes et sept flûtes. « À la sortie de notre second EP en 2019, nous avons eu l’envie d’offrir une autre manière d’écouter notre musique« , expliquent-elles. « Nous avions joué au VK, à Bruxelles, avec un quintette à cordes et deux flûtes. À Dour, l’été dernier, nous étions entourées de cuivres. Cette nouvelle création au Botanique répond à la même démarche. On a toujours rêvé de ça. Nous avons toutes les deux étudié la musique classique. Jean-Marie Rens, le papa de Julie, est compositeur. Il signe tous les arrangements de Juicy Orchestra. Cela nous semble cohérent C’est toujours du Juicy, mais la proposition est différente. »  Ce mercredi 5 février, lors de la conférence de presse des Nuits, Juicy a dévoilé quelques extraits de cette création et c’était tout simplement magnifique. On vous prévient, il y aura des surprises. – 29/4, Musée.

Haring

Yann Attia, alias Haring, sort son nouvel album ‘Blurred’ le 27 mars sur le label City Tracks. Le producteur y poursuit sa quête d’une électro transfrontalière et boostée à la mélancolie. Une release party attendue. – 1/5, Rotonde.

Glass Museum

Encore du belge, encore une release party!  À la précision chirurgicale d’un jazz ultra-contemporain à la Gogo Penguin et Badbadnotgood, Glass Museum couple depuis 2016 les influences électroniques de Jon Hopkins ou Floating Points, doublées d’une énergie brute et solaire. Après deux EP, Antoine Flipo et de Martin Grégoire imposent leur dualité piano-batterie teintée d’électro sur un premier album intitulé « Reykjavik » qu’ils dévoilent aux Nuits. Le disque sort le 27 mars. Interview à découvrir très prochainement dans Moustique. 4/5, Grand Salon.

Black Midi/Protomartyr/Black Country, New Road

Un conseil: foncez pour vos tickets. En 2019, Black Midi avait fait l’unanimité en 2019 avec ses concerts imprévisibles et son  album « Schlagenheim ». A l’Eurosonic, le mois dernier, ce sont les Anglais de Black Country, New Road qui ont remporté tous les suffrages, y compris ceux de Moustique. A l’instar de Sunglasses, son deuxième single de près de neuf minutes produit par Dan Carey (Black Midi) et sorti sur le label Speddy Wundeground (Kate Tempest), ce groupe mixte (trois filles et quatre garçons, tous des musiciens accomplis) installe un véritable climax sur scène et construit son show comme un drame moderne dont on ne sort pas indemne. Violon, guitare, claviers, batterie, saxo… Que du gros son intense. Une soirée rock indie comme on en rêvait et… comme il y en a de moins en moins. – 5/5, Chapiteau.

Full Moon Night

Non, le Botanique ne se délocalise pas en Thaïlande sur une plage de Koh Phangan. On reste sous les serres avec un ticket unique donnant accès aux trois salles pour une soirée rock/stoner/doom/sludge mise sur pied avec l’agence de booking Metadrone. Graveyard, 1000Mods, Black Rainbows et The K. sont notamment au programme. C’est du lourd. Ça va dépoter… – 7/5, toutes salles.

Aloïse Sauvage

Révélation des Nuits 2019 (elle jouait alors au Petit Salon), la chanteuse, circassienne, comédienne et danseuse contemporaine auteure de l’incontournable A l’horizontale nous revient pour présenter son premier album « Dévorantes » qui sort ce 28 février. Interview à lire tout bientôt dans Moustique. – 8/5, Orangerie. 
 

Nicolas Godin

La moitié de Air rappelle toute son élégance avec son nouvel album solo « Concrete And Glass », inspiré à la fois par l’architecture (que Nicolas Godin a étudiée à Versailles avant de fonder Air) et la french touch. Entre la très kraftwerkienne plage titulaire et Cité Radieuse qui se veut un hommage à Le Corbusier, Nicolas Godin renoue avec la magie de ses débuts. Un concert événement aux Nuits et une interview à lire dans le Moustique de cette semaine. – 9/5, Grand Salon.

Stephane Ginsburgh

C’est aussi ça les Nuits. On pense que c’est fini et ça se prolonge. Le 15 mai, le pianiste belge d’origine autrichienne présente les six dernières sonates de Ludwig Van Beethoven, souvent considérées par les musiciens classiques, comme les plus difficiles de son répertoire. Du piano hors format, hors du festival, mais pourtant rattaché aux Nuits. A découvrir. – 15/5, Grand Salon.
Programme complet : www.botanique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité