Pascal Duquenne « Ça, c’est encore plus chouette »

Il préside la cérémonie des Magritte et nous reçoit chez lui avec son coach Gilbert Serres. Conversation.

n_1579599923

Êtes-vous content d’avoir été choisi comme président de la cérémonie des Magritte?

Oh, très content! C’est la première fois que je vais être président…

Vous êtes content, mais vous êtes un peu stressé?

Non, pour moi, je ne sais pas être stressé… J’ai l’habitude… C’est toujours comme ça…

Il va y avoir beaucoup de monde dans la salle des Magritte…

Oui, ça j’ai compris!

Vous êtes à l’aise alors?

Oui, moi, j’aime bien… Une bonne ambiance, une belle soirée, des belles filles aussi…

Super!

Oui, j’ai dragué des filles…

Vous allez rencontrer l’actrice Monica Bellucci. Ça ne vous rend pas nerveux?

Nerveux, non. Calme… (Gilbert Serres, le coach de Pascal intervient.)

GILBERT SERRES – Normalement, il devait tourner deux films avec Monica Bellucci, mais ça a foiré, le montage financier ne s’est pas fait.

Dans votre discours, vous allez dire quelque chose sur les per-sonnes en situation de handicap?

Holà! Moi, j’aime pas le mot handicap. J’aime pas le mot. Ça blesse… Je vais dire que je travaille pour faire le spec-tacle, le théâtre, de la danse, de la mu-sique. J’aime bien… Être artiste et comédien. C’est la première fois de ma vie que je vais être président, je me sens prêt. Je suis content que c’est moi qu’on a choisi avec mon travail…

Avoir été choisi comme président, c’est une forme de reconnaissance de votre travail?

Aussi, oui. Mais je suis pas seul… Je vis ici, chacun a son appartement, mais j’ai mes amis… Parfois, on mange ensemble, avec tous mes amis, et ça, c’est encore plus chouette. Et c’est gai, il y a une bonne ambiance…

Mais vous êtes un porte-drapeau…

Oui, c’est moi qui porte le drapeau…

Est-ce qu’il y a des acteurs belges que vous aimez? Poelvoorde?

Oui, j’aime bien Poelvoorde! C’est un bon copain aussi. Mais j’aime bien des filles aussi… Catherine Deneuve, elle joue bien et Yolande Moreau aussi…

Quand vous étiez petit, qu’est-ce que vous vouliez faire?

Jouer… Danser sur la table… Acteur, c’est plus chouette… Mais quand j’étais petit, c’était pas comme ça, des fois, je rigole, des fois, je pleure…

G.S. – À 5 ans, Pascal amusait déjà la galerie. Ses parents ont détecté qu’il avait la fibre artistique. Ses parents qui ont créé l’ASBL Le 8ème jour, qui loge dans des appartements sécurisés situés dans six immeubles de la capitale des personnes en situation de handicap.

Je vois dans votre appartement une batterie. Vous jouez?

Oui, de la batterie. Parfois aussi de l’harmonica. Parfois, je chante. Parfois, je raconte mon histoire en rap…

G.S. – Son groupe s’appelle Le 8ème groupe, il y joue de la batterie et il fait du rap. ll s’éclate, il est formidable…

Les gens vous reconnaissent?

Oui, beaucoup. Ils sont très sympas et très gentils avec moi, on discute ensemble – et c’est très chouette. On fait des photos. Des fois, c’est un peu trop mais je le fais quand même…

Le mariage de Mademoiselle Beulemans, les 5, 6, 7, 8/3. Centre culturel d’Auderghem. www.ccauderghem.be

Allez, on remballe!, les 24, 25, 26/4. Créahm, Bruxelles. www.creahm-bruxelles.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité