De Marilyn à Grégory Lemarchal, la folie des biopics

Suite au succès de « Bohemian Rhapsody », le genre a de nouveau la cote. Petit guide de ce qui nous attend ces prochains mois

monroe-armas

Il y eut une première salve au milieu des années 2000 avec Ray, Walk The Line, La Môme et une récolte d’Oscars à la clé. Qui en appelait forcément d’autres. Lesquels ne sont pas venus, sinon plus tard, bien plus tard. L’an dernier, en fait, avec Rami Malek en Freddie Mercury pour le carton Bohemian Rhapsody. Qui, donc, en appelle d’autres…

On a déjà eu droit à Rocketman sur (et supervisé par) Elton John et Judy qui vient de sortir sur nos écrans, avec Renée Zellweger dans le rôle de Judy Garland, nommée aux Oscars (elle vient de remporter le Golden Globe). Car le biopic musical est un genre qui appelle le prix d’interprétation. Voilà peut-être pourquoi il est de retour en force. Et 2020 pourrait bien être son année. Qu’on en juge avec les projets qui s’annoncent sur grand (et petit) écran.

Marilyn Monroe

Blonde est en chantier depuis des années. Depuis 2011, au moins, le metteur en scène Andrew Dominik porte ce projet de biopic sur Marilyn, basé sur le livre de Joyce Carol Oates (qui a imaginé les mémoires de Marilyn). Après Naomi Watts et Jessica Chastain, c’est finalement l’étoile montante Ana de Armas (vue dans Blade Runner 2049 et À couteaux tirés) qui portera la perruque blonde platine. Elle sera entourée d’Adrien Brody (qui jouera Arthur Miller) et Bobby Cannavale (Joey DiMaggio). Le tournage vient de commencer sous pavillon Netflix. On imagine une sortie à l’hiver prochain.

Bob Dylan

Le barde a déjà eu droit à son biopic. Mais I’m not There, de Todd Haynes, en 2007 utilisait pas moins de sept acteurs (et actrice) pour l’interpréter. Cette fois, il s’agira d’un film plus classique, qui se focalisera sur ce moment où Dylan passa de la guitare acoustique à l’électrique, faisant de lui une rock star au grand désarroi de ses premiers fans qui voyaient en lui la relève de la musique folk américaine. Mis en scène par James Mangold (déjà à la barre de Walk The Line sur Johnny Cash) et interprété par Timothée Chalamet, le film est prévu pour l’année prochaine.

David Bowie

David Bowie n’aimait pas l’idée d’être interprété par quelqu’un d’autre et refusait qu’on utilise ses chansons dans les films qui lui étaient consacrés. C’était le cas en 1998 avec Velvet Goldmine, ce qui a poussé Todd Haynes a créer un vrai-faux biopic d’un genre nouveau. C’est encore le cas aujourd’hui avec Stardust, de Gabriel Range avec Johnny Flynn dans le rôle de Ziggy Stardust. Le film, qui devrait sortir cette année, se penchera sur les premières années du chanteur jusqu’à sa transformation en pop star venue d’ailleurs. Mais sans ses chansons…

Elvis Presley

Baz Luhrman (Roméo + Juliette, Moulin Rouge!) à la barre, Tom Hanks en colonel Parker et Austin Butler (vu récemment dans Once Upon A Time… in Hollywood) dans la peau du King, le biopic consacré à Elvis s’annonce ambitieux. Le film se consacrera sur les rapports particuliers entre la star et son puissant manager sur vingt ans. Le tournage débutera en février pour une sortie prévue en octobre 2021.

Aretha Franklin

La diva soul est morte le 16 août 2018, mais le film était déjà dans les starting-blocks. Aretha Franklin elle-même était impliquée dans ce projet porté par la MGM. C’est Jennifer Hudson (finaliste du télé-crochet American Idol en 2004) qui interprétera la chanteuse. Le casting comporte aussi Forest Whitaker et la rappeuse Mary J. Blige. Réalisé par Liesl Tommy (metteuse en scène de théâtre d’origine sud-africaine), Respect est prévu pour le 9 octobre prochain.

Céline Dion

Alors qu’elle signe son retour sur disque et sur scène (les 28 et 30 mai au Sportpaleis d’Anvers), Céline Dion s’apprête également à voir sa vie défiler sur grand écran. C’est Valérie Lemercier, fan avérée et inconditionnelle de la diva québécoise qui la portera à l’écran, devant et derrière la caméra. Titre du film : Aline Dieu. Sortie le 11 novembre.

Grégory Lemarchal

En 2007, Grégory Lemarchal, vainqueur de la Star Academy trois ans plus tôt, décédait tragiquement des suites de la mucoviscidose. TF1 retracera son destin dans un téléfilm biographique intitulé Pourquoi je vis. Sa diffusion est prévue pour la rentrée 2020.

Sur le même sujet
Plus d'actualité