Damso balance le titre inédit Œveillé, l’occasion de faire le point sur QALF

Un projet hyper attendu dont la sortie est imminente. On vous dit tout ce qu'on en sait.

damso_illu_ouverture_c_romaingarcin_0

Le rappeur vient de balancer un inédit nommé OEveillé produit par Prinzly et mixé par Jules Fradet. Un morceau à tiroirs qui change de directions, de flow et de beats environ toutes les 45 secondes. Le titre a été enregistré en une seule prise – on salue l’exercice – à l’occasion d’un live spécial organisé par Konbini au mythique studio ICP à Bruxelles. Et si l’accouchement, largement relayé sur les réseaux, semble avoir été facile, le titre a été finalisé avec plusieurs heures de retard : à 5h du matin au lieu des minuit annoncés. Il ne voulait pas rater son retour dans le game, comme il avait pu le teaser sur son compte Instagram depuis quelques semaines.

Le point sur QALF

Damso bosse sur QALF depuis des années. C’est un projet qui l’accompagne depuis ses tous débuts, dont il parlait même avant la sortie de « Batterie Faible », son premier album. Une mixtape qu’il avait déjà teasée en août 2015 à la fin du morceau Comment Faire Un Tube en lâchant « Qui m’aime me like ou me follow, Damso, septembre, QALF ». Des paroles qu’on retrouver également dans le morceau Poséidon, où il écrit « Qui m’aime me suive, qui m’aime me like, qui m’aime me follow » et joue sur un double jeu de mots. Cinq ans plus tard, QALF n’est toujours pas sorti. Selon certaines sources, l’artiste voulait attendre que son contrat avec le label de Booba, 92i, se termine pour lâcher ce projet auquel il semble tant tenir.

Il l’a d’ailleurs ressorti officiellement du placard dans un texte dans lequel il annonçait prendre la distance avec son mentor d’alors, Booba «  J’ai cité ton nom plusieurs fois et c’était toujours pour te remercier. Que ce soit à travers mes textes ou en interviews. Ce n’est pas parque ce le contrat est fini que mes principes vont s’en aller.  Au revoir le vieux. Sachant que vous éprouvez de l’affection, de l’amour et de l’attachement pour les clashs, ce post aura une large visibilité donc je vais l’utiliser pour ma promo : QALF sort cette année… en indépendant » Message que Booba avait évidemment mal pris. C’est le point de départ de leurs nombreux clashs.

Faire monter la pression, c’est une technique dont Damso raffole, et ce depuis ses débuts. Il lâche constamment des petits détails qui concernent ses sorties, que ce soit en interview ou dans des morceaux, pour que ses fans les récoltent et reforment le puzzle de son agenda. La preuve en décembre dernier sur le titre God Bless, une collaboration avec Hamza, dans laquelle il déclarait le report de sa mixtape QALF en une phrase « Mes pupilles ont vu trop d’morts et la daronne dans le coma, donc j’vais rien sortir cette année ».

Il a également pris pour habitude de diffuser de courts extraits sonores de morceaux inédits en stories sur Instagram. Largement relayés par son public, ces derniers permettent de combler l’attente entre chaque sortie de disque. Et on peut comprendre que ces derniers trouvent le temps long : à l’exception de quelques feat, sur les albums de Nekfeu et de Dadju, le rappeur n’a plus rien sorti depuis « Lithopédion », en juin 2018.

Un projet par et pour ses fans ?

Pour QALF, dont l’acronyme signifie Qui Aime Like Follow, Damso a été chercher l’inspiration dans sa communauté, en demandant notamment à ses fans de lui envoyer des prods en janvier 2019. Pour l’instant, on ne sait pas s’il a choisi d’en sélectionner certaines, mais c’est assez rare qu’un artiste de son « calibre » décide d’ouvrir le champ aux propositions. Pour le reste, Damso a encore annoncé ce 24 janvier 2020 qu’il était en train de mixer le projet, ce qui augure une sortie imminente. Par contre, on n’a aucune indication sur les potentiels featurings qui pourraient s’y trouver.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité