Pourquoi l’utilisation d’un morceau dans le Joker fait polémique

L'utilisation du titre de Gary Glitter a fait rager les internautes.

joker-1100x715

Depuis sa sortie en salles, le film de Todd Philipps fait énormément parler de lui. Que ce soit pour ses escaliers, devenus repères à Instagrameurs dans le Bronx, ou encore pour l’utilisation du maquillage du Joker dans de nombreuses manifestations à travers le monde, du Liban au Chili en passant par Hong Kong. La dernière polémique en date ? L’utilisation du tube Rock and Roll Part 2 de l’artiste britannique Gary Glitter, sorti en 1972, dans une scène clef du film. L’auteur de ce morceau a été condamné à 16 ans de prison pour pédophilie en 2015, dans les suites de l’affaire de Jimmy Savile, l’ancien présentateur de Top of the Pops qui a été accusé de centaines d’agressions sexuelles.

De fait, de nombreuses personnes se sont indignées sur les réseaux sociaux qu’une telle superproduction participe à l’enrichissement d’un criminel reconnu, notamment grâce aux droits d’exploitation du titre. La question est donc de savoir si Gary Glitter touche encore effectivement des sous pour l’utilisation de son morceau, qu’on retrouve également dans de nombreux autres films, jeux vidéos et lors des événements sportifs. La société qui détient les droits du catalogue de l’artiste, Snapper Music, a voulu mettre les choses au clair suite à l’ampleur de la polémique dans une interview au Los Agneles Times « Gary Glitter n’est pas payé [pour cette utilisation] – nous n’avons eu aucun contact avec lui ».

Même son de cloche du côté d’Universal Media Publishing Group « Les intérêtes de Gary Glitter pour le droit d’auteur de ses chansons appartient à UMPG et à d’autres parties. Par conséquent, UMPG ne lui verse aucune redevance ni aucune autre considération. » L’incroyable succès du Joker, véritable carton au cinéma qui a rapporté mondialement 737,5 millions de dollars en un peu moins de trois semaines, ne participe donc pas à faire grossir le compte en banque de Gary Glitter. Il avait été annoncé que la chanson polémique pourrait être supprimée du film lors de sa sortie en Blu Ray et en DVD, et finalement, il n’en sera rien.

Sur le même sujet
Plus d'actualité