« Cinglée »: quand le théâtre met en mots la réalité des féminicides

Jusqu’au 26 octobre, au Rideau de Bruxelles, un spectacle écrit par Céline Delbecq donne corps à la litanie des femmes mortes sous les coups de leur partenaire.

presse_web4

« Depuis que Marta Mendes est tombée sur un article relatant le « premier » meurtre d’une femme de l’année 2017 en Belgique, elle passe ses journées à dépouiller les journaux en quête fébrile de ceux qui suivront. Devant la liste qui s’allonge irrémédiablement et dont elle tient le registre jour après jour, devant les boîtes d’archives qui s’empilent, Marta ne voit d’autre choix que d’écrire au Roi Philippe de Belgique qui, elle en est sûre, saura mettre un terme à cette situation qui la rend malade. « Quand on lit un article, c’est un fait divers. Mais quand on regarde les caisses, c’est un génocide  ». Cette pièce trace le parcours de combattant d’une résistante gagnée par la folie d’un monde qui refuse de voir, de reconnaître et d’agir… ».

Cinglée : le teaser ! from Rideau de Bruxelles on Vimeo.

Durée : 1h25. Débats et rencontres en marge du spectacle. Infos, réservation: 02.737.16.01, www.rideaudebruxelles.be Ensuite : les 5 et 6 novembre à la Maison de la culture de Tournai, du 7 au 20 novembre au Vilar de Louvain-la-Neuve, et en tournée : http://compagniedelabetenoire.be

Pour en savoir plus, lisez notre dossier « Violences conjugales: La fin du silence » dans le magazine Moustique de cette semaine. Rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité