Décès de Ric Ocasek, leader de The Cars

Le chanteur et compositeur américain avait 75 ans. Pionnier de la new-wave synthétique, il avait signé ses plus gros tubes dans les années 80.

ric

Le monde de la pop est en deuil. Ric Ocasek est décédé ce dimanche 15 septembre à New York. Il avait septante-cinq ans. Né le 23 mars 1943 à Baltimore, Richard Otcasek (son vrai nom), fils d’un ingénieur d’origine polonaise, avait formé The Cars en 1975. Baignant alors dans la mouvance punk/rock américaine, The Cars se démarque très vite des autres groupes en introduisant des synthétiseurs et des mélodies pop, toutes composées par Rick Ocasek.

Enregistré à Londres en 1978 avec le producteur de Queen Thomas Baker, leur premier album « The Cars »  est un énorme succès, notamment avec les singles Just What I Needed et My Best Friends’s Girl.  Répétant et sublimant la même formule (des guitares rock, des synthés new-wave, des paroles mélancoliques, des climats sombres), le disque « Candy-O » (1979) arrive au sommet des charts en Etats-Unis. Producteur (pour Suicide, les Bad Brains, Weezer, Nada Surf), Ocasek va aussi développer une esthétique très léchée, étant l’un des premiers artistes à considérer le clip vidéo à part entière.

The Cars se séparera en 1988 avant de reformer en 2011. Des Smashing Pumpkins à R.E.M., en passant par Weezer, Ocasek a influencé toute une génération de musiciens. The Cars avait été introduit   au Rock and Roll Hall of Fame en 2018. Le plus gros tube du groupe reste Drive, ballade intemporrelle qui donne toujours des frissons.

Sur le même sujet
Plus d'actualité