Thomas Dutronc, le manouche avec guitare

Thomas Dutronc se montre convainquant en live au festival Jazz à Juan.

belgaimage-151985164

J’aime plus Paris et Comme un manouche sans guitare avaient déjà marqué les esprits lors de leur sortie en album en octobre 2007. Depuis, Thomas Dutronc n’en finit plus de se promener entre jazz manouche et chanson. Son dernier projet est même parvenu à séduire le légendaire label Blue Note. Le fils de Jacques Dutronc et de Françoise Hardy s’est rassemblé avec son groupe, Les Esprits Manouches, pour sortir l’opus “Live Is Love”. Une réussite qui s’inscrit pleinement dans l’univers du musicien.

De sa reprise de Chez les yé-yé de Serge Gainsbourg aux compositions propres telles que Billets doux, La Traviata ou encore Viens dans mon île, un hommage à Henri Salvador, Thomas convainc. En live aussi. Ce samedi, France 5 retransmet son récent concert donné lors de la 59e édition du Jazz à Juan. “Lorsqu’il parle de la musique, comme lorsqu’il la joue, on sent la passion dans ses yeux et dans ses gestes, fait savoir le Jazz à Juan sur son site Internet. Un mélange de séduction, de bagout, d’autodérision, de vrai talent aussi.” Un grand moment de cet été de Passage des arts.

Sur le même sujet
Plus d'actualité