Intime Festival et Les Solidarités: tous à Namur ce week-end !

Le temps de trois jours, la capitale de la Wallonie est un immense centre de divertissements qui, à travers Les Solidarités et l’Intime Festival, interroge les mutations de notre société par la musique et la littérature.

© Belga Image

Aller à Namur le week-end prochain sera une façon de prendre le pouls de la société dans laquelle nous vivons et qui, parfois, a tendance à faire de l’hypertension. Une façon de suspendre le temps – ce n’est pas une mauvaise idée, juste avant le plongeon de la rentrée – et de flâner. Déambuler tout en se confrontant aux grands courants de pensée qui traversent notre époque et nourrissent la programmation des Solidarités et celle de l’Intime Festival – les deux rendez-vous qui font de Namur, le temps de trois jours, the place to be.

Si Les Solidarités ouvrent le champ de la musique à toutes les interrogations citoyennes du moment, l’Intime se penche sur les mêmes questionnements par la voie de la littérature. Si le site de Solidaris (maison mère des Solidarités) vante une programmation “particulièrement bien genrée”, on ne pourra pas le contredire avec, cette année, une affiche où les filles ont toutes adopté un discours féministe post-#MeToo. Angèle et Clara Luciani, artistes de l’ère Instagram mais aussi du scandale Weinstein, sont les têtes de proue d’une génération de femmes qui montrent du doigt le sexisme, le racisme, le harcèlement, la culture du viol, la grossophobie, l’homophobie… Autant de thèmes contemporains soulevés dans leurs chansons par Camélia Jordana, Aya Nakamura, Jeanne Added, Claire Laffut, Vendredi sur Mer ou Juicy, le duo belge en pétard avec Theo Francken… Et si on ajoute Axelle Red, Tanaë, Suzanne, Sarah Carlier, le Manou, Naya, la parole sera aux femmes lors de cette édition, rond-point des idées en mouvement. 

Au centre de toutes les préoccupations, l’urgence climatique sera le point de fuite du tableau préparé par Les Solidarités. La programmation se déploie aussi sur le terrain du débat avec un éventail d’activités autour de ces questions – le spectacle kids à la Cité des enfants sera consacré au tri des déchets. Si la philosophie du festival repose sur une politique écologique se targuant d’intervenir à tous les stades de sa production – de l’acquisition de gobelets réutilisables à l’interdiction des conditionnements en plastique pour les food trucks -, il mettra aussi en exergue des sujets de société qui bousculent nos modes de pensée – de la question des réfugiés (avec notamment la présence de BXL Refugees, la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés) à celle de l’identité sexuelle et du genre (avec la présence de la Maison Arc-en-Ciel de Namur).

Et lorsque les thèmes se croisent, les événements se retrouvent. Ainsi Les Solidarités et l’Intime Festival se répondent sur le dossier des réfugiés climatiques en proposant des expositions (lire p. 54) qui interpellent notre regard. Dans un paysage en totale mutation, dans une société où tout bouge – le climat, les rapports hommes-femmes, la définition du genre, la notion de frontières… -, la littérature est plus que jamais vitale pour tenter de comprendre ce qui nous arrive.

Un rendez-vous comme celui de l’Intime donne l’occasion d’entendre ce qui se dit du féminisme, du terrorisme, du racisme, de la précarité, de l’écologie dans les textes des auteurs qui ont l’immense responsabilité de décrire l’état du monde. Ces voix seront portées par d’autres voix – c’est la spécialité de l’Intime -, celles de comédiens et de comédiennes qui, en partant de leur point d’ancrage – la scène du Théâtre de Namur -, feront résonner l’univers jusqu’au plus profond de notre conscience pour nous demander: et maintenant, on fait quoi?

INTIME FESTIVAL, du 23 au 25/8, Théâtre de Namur.
LES SOLIDARITÉS, du 23 au 25/8. Citadelle de Namur.

Cet article est issu de notre magazine papier. Pour plus d’infos sur l’Intime Festival et Les Solidarités, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité