« Treadstone »: un premier trailer énergique et excitant pour la série dérivée de Jason Bourne

Attendue pour cet automne, cette nouvelle production semble suivre la recette qui a fait le succès de la franchise portée par Matt Damon: une intrigue d'espionnage itinérante et bien ficelée et, surtout, des scènes de combats épiques.

Copyright Jonathan Hession/USA Network

Voilà une nouvelle qui ravira les amateurs de cinéma d’action et de films d’espionnage. La mythique série de films portée par le duo Matt DamonPaul Greengrass va avoir droit à une série dérivée diffusée dès cet automne sur la chaîne américaine USA Network. Et les premières images de Treadstone (c’est son nom) filtrées dans un trailer haletant ont vraiment de quoi faire saliver les fans avec les fameuses scènes de bastons à mains nues complètement hallucinantes qui ont fait la renommée des films et des photos « cartes-postales » (Budapest, Paris) qui promettent une intrigue internationale bien ficelée propre aux grandes productions d’espionnage.

Le pitch de l’intrigue, justement, a été résumé tout récemment par le showrunner Ben Smith dans une interview à Entertainment Weekly: « Treadstone était un programme secret destiné aux black-ops, qui utilisait différentes formes de modification du comportement et un entraînement extrême pour transformer les recrues en armes presque surhumaines. Treadstone a été formé en réponse à une loi du Congrès interdisant les assassinats. Notre série commence lorsque la CIA apprend que quelqu’un « réveille » ces agents dans différentes régions du monde, des agents qui faisaient partie d’un programme Treadstone appelé « Cicada ». Ces Cicadas auront des trajectoires très différentes après avoir été « réveillées » plus de dix ans après s’être portées volontaires pour ce programme secret dont elles n’ont aucun souvenir. Leurs vies de couverture ordinaires, qu’ils croyaient réelles, sont plongées dans le chaos quand ils sont activés pour accomplir des missions meurtrières.« 

ProdTreadstone © Jonathan Hession/USA Network

Plus de représentativité, pas de Matt Damon

Pas de noms ronflants côté casting. Les nostalgiques de la série pro LGBTQI+ Sense 8 de Netflix reconnaîtront l’acteur Brian J. Smith (Will Gorski) qui interprète l’un de ces fameux agents subitement « réveillé ». On salue en tout cas une volonté évidente de plus de représentativité à l’écran, avec un second personnage féminin et asiatique (incarné par l’actrice sud-coréenne Han Hyo-joo vue dans la série W) qui, au regard du trailer, devrait occuper une place importante dans l’histoire. À l’instar de la tournure que devrait prendre la saga James Bond, les femmes s’affirment davantage dans des rôles d’action-ladies et plus seulement comme les simples love interest du héros… Tant mieux !

En revanche, pas de Jason Bourne à l’horizon, même si Ben Smith entend rassurer les fans de la franchise originale en multipliant les références au personnage amnésique imaginé par l’écrivain Robert Ludlum. « Les événements de l’histoire de Jason Bourne sont indéniablement présents dans la mesure où ils ont eu un impact durable sur la CIA et nombre de nos personnages« , a-t-il précisé. Ce sera logiquement le gros challenge de cette nouvelle production, tant Matt Damon incarnait la franchise. Le film The Bourne Legacy (« Jason Bourne : l’héritage« , avec Jeremy Renner et Rachel Weisz) était loin d’être raté mais avait indéniablement souffert de l’absence de la star qu’on avait pris plaisir à revoir dans le Jason Bourne de 2016 (avec Alicia Vikander). Même si, pour le coup, ce nouvel épisode était moins réussi que la première trilogie (La Mémoire dans la peau, La Mort dans la peau et la Vengeance dans la peau) réalisée entre 2002 et 2007… On sentait le filon un peu usé mais on espère que Treadstone pourra prouver le contraire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité