L’incroyable ascension de Lil Nas X

Il vient de battre le record de longévité en tête des ventes de disques en restant numéro 1 pendant dix-sept semaines consécutives avec "Old Town Road". Retour sur le parcours hallucinant de Lil Nas X, biberonné à Internet, un artiste qui mélange les codes de la country et du hip-hop.

lilnasx4

Quand Lil Nas X décide de quitter l’Université en septembre 2018 pour se consacrer à la musique, tout le monde le prend pour un fou. Ses parents les premiers. Et on peut les comprendre : à l’époque, il vit sur le canapé de sa sœur et son compte en banque affiche 50 nuances de rouge. Son truc, c’est de repérer les contenus viraux sur internet et de les repartager sur Twitter, où il compte des centaines d’abonnés. Mais ça ne nourrit pas un homme. Difficile à croire et pourtant, moins d’un an plus tard, ce jeune chanteur de 20 ans vient de battre le record de longévité en tête des ventes de disques aux États-Unis grâce à son morceau « Old Town Road ». Ce qui fait de lui le premier artiste à rester numéro un pendant dix-sept semaines d’affilées. Plus fort que « Despacito » de Luis Fonsi en 2017, plus efficace que Mariah Carey et les Boys II Men avec « One Sweet Day » en 1995, anciens détenteurs ex-æquo du record avec seize semaines au top du classement Billboard.

L’histoire de son ascension est aussi fulgurante qu’hallucinante. D’illustre inconnu qui écoutait Drake et Kid Cudi dans sa chambre, Lil Nas X est passé en quelques mois à peine au rang de phénomène mondial. Le genre d’artiste qui fait hurler les foules à Glastonbury et s’évanouir les élèves du primaire, quand il décide de leur rendre une visite impromptue. Comme Tintin, Montero Lamar Hill de son vrai nom, touche toutes les générations : écouté tant chez les ados, pour les sonorités trap de son morceau, que chez les plus âgés, grâce au rythme et à la thématique country d’ « Old Town Road ». Un mélange hybride, qui lui aura valu quelques polémiques.

Retour en décembre dernier. Lil Nas X sort son titre façonné grâce à un beat qu’il a acheté 30 dollars à un producteur Néerlandais inconnu (qui doit se mordre les doigts aujourd’hui), accompagné d’une vidéo utilisant des images de Red Dead Redemption 2. Ce jeu phénomène sorti quelques mois auparavant, qui l’a clairement inspiré dans l’écriture de son titre, lui offre une certaine visibilité. Très rapidement, le compteur de vues explose sur YouTube, jusqu’à dépasser les 20 millions et inspirer de nombreux memes sur TikTok. Grâce à ce succès viral, le 22 mars, le rappeur monte dans un avion pour la deuxième fois de sa vie en direction de New-York et signe un contrat avec Columbia Records. Le 9 avril 2019, le jour de son vingtième anniversaire, il apprend que son titre « Old Town Road » est numéro un aux États-Unis. Tout va extrêmement vite, mais le succès de son morceau ne dépasse pas la frontière américaine.

La machine mondiale commence à s’emballer suite à une polémique : le morceau de Lil Nas X est un hybride, à cheval entre le rap et la country. Les amateurs de country, qui n’aiment pas qu’on « dénature » leur musique, décident de porter plainte au Billboard (qui s’occupe du classement des morceaux) pour que « Old Town Road » soit retiré de la liste country. Un rappeur qui monte à cheval et porte un chapeau Gucci, décidément ça ne plaît pas aux puristes. La plateforme décide donc leur donner raison en supprimant la chanson de son classement « Lors de la détermination des registres, nous examinons de nombreux facteurs, mais en priorité ceux qui concernent la composition musicale. Bien que «Old Town Road» incorpore des références à des images de country et de cow-boys, il n’englobe pas suffisamment d’éléments de la musique country actuelle pour figurer dans sa détermination actuelle.« 

belgaimage-151820680

Une annonce qui a fait hurler de rage le père de Miley Cyrus, Billy Ray Cyrus, qui y voit une profonde injustice. Extrêmement respecté dans le milieu country, l’artiste contacte Lil Nas X et lui propose de l’accompagner dans un remix de « Old Town Road » pour que le titre soit accepté par les puristes de ce registre. Résultat, le titre explose à l’international et s’impose partout, tant en radio, qu’à la télé et sur internet. Il affiche aujourd’hui plus d’un milliard d’écoutes, toutes plate-formes cumulées. Mais n’allez pas attribuer ce succès au hasard : Montero Lamar Hill a su exploiter toutes les ficelles d’internet pour faire résonner son morceau au maximum, en postant des vidéos et en créant des memes dès qu’il en avait l’occasion.

Il a également poussé la réexploitation de sa chanson en proposant différents remix du titre pour conquérir de nouveaux publics. Dernière preuve en date avec le supergroupe de K-Pop BTS qui vient de sortir « Seoul Town Road » qui affiche déjà 9 millions de vues sur YouTube. Un artiste qui a su conquérir des publics très différents en essayant de rester le plus honnête possible avec son public, puisqu’à la fin du mois de juin (le mois de la Pride), ce dernier a décidé de faire ouvertement son coming-out en renvoyant à une chanson de son EP nommé « 7 ». Un parcours hallucinant qui ne garantit en rien la pérennité de son succès, mais qui lui aura permis de marquer son nom dans le grand livre de l’Histoire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité