Le festival anniversaire qui célèbre les 50 ans de Woodstock est finalement annulé

Changement de lieu, annulation des artistes principaux, sponsors qui se retirent du projet,...  Retour sur le fiasco de l'organisation de Woodstock 50, qui devait commémorer l'esprit de l'événement mythique de 1969 et qui vient d'être annulé.

belgaimage-151885762-full

Cet article a été initialement publié le 29/07/2019 et mis à jour le 1/08/2019.

Organisé en 1969 dans le but de promouvoir la musique, la philosophie peace & love et le vivre-ensemble, le festival de Woodstock a marqué l’Histoire. Grâce à son affiche, qui rassemblait tous les plus grands noms de l’industrie musicale dont Janis Joplin, The Who et Jimi Hendrix, mais aussi pour son organisation chaotique. Pour le comprendre, il faut se replonger dans une époque où les festivals, à proprement parler, étaient encore rarissimes. Il existait peu d’exemples de concerts qui s’enchaînaient sur plusieurs jours.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la sécurité du site n’était pas optimale. Résultat, au bout d’une journée à peine, les organisateurs du festival ont dû se résoudre à rendre l’événement gratuit pour éviter un mouvement de foule vu l’afflux des gens qui s’étaient déplacés des quatre coins des États-Unis pour en être. Un scénario catastrophe qui risque de se répéter, à une toute autre échelle, pour l’édition anniversaire des 50 ans de Woodstock qui devrait se tenir les 16, 17 et 18 août prochains.

belgaimage-151885766

L’idée de célébrer cet événement mythique en réorganisant un festival semblait bonne. Le hic, c’est que les coups durs s’enchaînent pour les organisateurs, dont fait partie lesquels Michael Lang, le promoteur initial de Woodstock 69. Premier accroc -et de taille- le propriétaire du site de Watkins Glen dans l’état de New-York, qui devait initialement les accueillir, a décidé de les lâcher. Il a fallu trouver un plan B en urgence. L’équipe s’est rabattue sur le Merriweather Post Pavilion, une salle de concert en plein air, qui peut accueillir jusqu’à 32.000 personnes. Un lieu qui se trouve dans le Maryland et non plus dans l’état de New-York, comme le Woodstock original.

Suite à quoi l’un des investisseurs principaux, Dentsu Aegis Network, a publié un communiqué annonçant son retrait du festival et que ce dernier était, de fait, annulé. Une annonce à laquelle les organisateurs ont répondu qu’ils maintenaient malgré tout l’événement. « Bien que notre partenaire financier se retire, nous poursuivrons bien sûr la planification du festival et comptons faire appel à de nouveaux partenaires. En bout de ligne, il y aura un festival du 50e anniversaire de Woodstock, comme il se doit, et ce sera une explosion.« 

Et les déboires continuent… Woodstock 50 propose un line-up très fort, avec la venue de Jay-Z, Chance the Rapper, The Killers, Miley Cyrus, Santana, Halsey, John Fogerty, The Raconteurs, The Black Keys, Imagine Dragons, Halsey, Run the Jewels et bien d’autres. Mais comme un problème n’arrive jamais seul, très vite, les Black Keys ont annulé leur venue en raison d’un « conflit d’horaire ». Et ils sont loin d’être les seuls, puisque le rappeur Jay-Z, qui devait clôturer ce week-end de festivités, s’est également retiré du projet.

Tout comme John Fogerty, qui a décidé de se désister : un symbole qui s’effondre, puisqu’il était déjà à l’affiche de Woodstock en 1969 avec son groupe Creedence Clearwater. Selon Variety, suite au changement de site, les agents de tournées ont joints leurs forces pour exiger que les artistes soient libérés de leurs contrats. Et pour cause : une autre localisation implique en effet de créer un nouvel itinéraire dans les parcours de tournée des artistes, ce en pleine saison des festivals. Ce qui a évidemment un coût, en plus d’un impact logistique évident. Tous les artistes avaient été payés d’avance.

Selon les dernières informations, les organisateurs de l’événement ont décidé de changer la nature même du festival : il n’est plus promu en tant que festival commercial, mais en tant que collecte de fonds pour des organisations engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. Compte tenu de la proximité du nouveau lieu de la capitale des États-Unis, le nom a été changé pour Woodstock 50 Washington. Pour finalement être annulé… « Nous sommes tristes qu’une série de revers imprévus ait rendu impossible d’organiser le festival que nous avions imaginé« , a déclaré Michael Lang, l’organisateur, dans un communiqué.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Thank You Woodstock Nation! #WoodstockNation #Woodstock50 ☮❤?

A post shared by Woodstock (@woodstock) on

Sur le même sujet
Plus d'actualité