Décès de Joao Gilberto: trois choses à retenir sur l’artiste

Héros public, père de la bossa nova qui lègue à la postérité des classiques intemporels, il est mort dans la misère ce samedi 6 juillet.

belgaimage-152659249

« Un tabouret, une guitare, une mélancolie. » Voilà la formule qui résume le mieux Joao Gilberto, décédé ce samedi 6 juillet à l’âge de 88 ans. Né le 10 juin 1931 à Juazeiro, dans l’Etat lointain de Bahia Il était le dernier survivant  de la « sainte trinité » de la bossa nova formée par le compositeur et pianiste Tom Jobim (disparu en 1994) et le poète et diplomate Vinicius de Moraes (mort en 1980).

L’album « Joao Gilberto » (1961)

S’il y a un album original de Joao Gilberto à posséder, c’est bien celui-ci. « Joao Gilberto » a été enregistré en 1961 et est le troisième opus d’un triptyque musical magique qui comprend également « O Amor, O Sorriso e A Flor » (1960) et « Chega de Saudade » (1959).Pour la musique brésilienne, il y a un avant et un après Joao Gilberto. C’est avec cette collection de chansons originales mais aussi de titres composés avec Jobim et Vinicius de Moraes qu’il donne à la bossa nova son cadre théorique. Curieusement, Joao Gilberto est a toujours refusé de parler de bossa-nova. Il disait simplement: « je joue de la samba « .  Un chef d’œuvre.

Le classique : « The Girl From Ipanema »

Enregistrée en 1962, A Garota de Ipanema, plus connue sous son titre anglais The Girl From Ipanema, est la chanson la plus populaire du répertoire bossa nova. Sa version anglaise a été gravée sur l’album « Getz/Gilberto » en 1962 parue sur le label Verve. Stan Getz joue du piano, Joao Gilberto est à la guitare, Antonio Carlos Jobim au piano, alors que le chant est assuré par Astrud Gilberto, alors épouse de Joao Gilberto. Vinicius de Moraes, auteur des paroles, s’est inspirée « d’une fille bronzée, pleine de lumière mais avec un fond de mélancolie. »  

Composée par Getz et de Moraes pour une comédie musicale, « The Girl From Ipanema » est devenu un classique interprété par une pléthore d’artistes : de Frank Sinatra à Amy Winehouse, en passant par Nana Mouskouri ou Shirley Bassey. Avec Yesterday des Beatles et My Way, il s’agit de la chanson la plus reprise. Joao Gilberto avait tout fait pour empêcher son utilisation pour une publicité vantant les mérites d’une marque de frites surgelées. En vain.

Une fin misérable

On termine sur une note moins drôle ? Depuis des années, Joao Gilberto était pris dans un conflit entre deux de ses trois enfants, son fils Joao Marcelo et sa fille Bebel Gilberto – également musiciens – avec sa dernière épouse dont il vivait  séparé, Claudia Faissol, une journaliste 40 ans plus jeune que lui et mère de sa fille adolescente. Bebel et Joao Marcelo accusent Claudia Faissol d’avoir abusé de la faiblesse de leur père et d’avoir provoqué sa ruine.

Fin 2017, sa fille Bebel a obtenu sa mise sous tutelle, alors qu’il n’était plus en mesure de s’occuper de sa santé et de ses finances en raison de sa fragilité physique et mentale. Le peuple brésilien, qui l’adulait, l’avait vu pour la dernière fois sur une vidéo en 2015, où il apparaissait, très amaigri et en pyjama, chantant « The Girl From Ipanema » à sa petite fille en s’accompagnant à la guitare.

Sur le même sujet
Plus d'actualité