Thomas Meunier se lance sur le marché de l’art

Toujours là où on ne l'attend pas, le Diable rouge et défenseur du PSG, inaugure aujourd'hui "When Art Meets Football" - la première expo - montée par sa société Play It Art.

belgaimage-126299160-full

Qui a dit que les stars du foot ne s’intéressent qu’aux marques de luxe, aux fringues Gucci et à la maroquinerie Vuitton? Qui a dit que ces garçons ne juraient que par le rap et les jeux vidéos? Certains à l’esprit moins short que celui qu’il portent sur le terrain s’intéressent aussi à l’art. Joueur hors-normes à plus d’un titre (il a étudié l’art, lit, aime la house et la musique classique), Thomas Meunier a l’habitude de renvoyer à l’expéditeur nos préjugés sur le métier de footeux professionnel. Il le prouve une fois encore avec sa société – Play It Art – spécialisé dans l’art contemporain et à l’origine d’une première expo où sera présentée – au stade d’Anderlecht – une septantaine d’oeuvres créées spécialement pour la mise en orbite du projet.

Le joueur du PSG s’est associé à son agent, Jacques Lichstenstein, lui aussi amateur d’art (et comment ne pas l’être quand on partage le patronyme d’un des maîtres du pop art américain – Roy Lichstenstein?) pour mettre en évidence son intérêt pour le marché. L’envie est personnelle mais questionne les rapports – quasi inexistants – entre le monde du foot et celui de l’art. Plusieurs artistes ont donc livré une oeuvre censée refléter leur image du foot… Parmi eux, le peintre Benjamin Spark, contacté par Lichstenstein: « Il fallait plancher sur le thème imposé du football, explique-t-il, mais on était assez libre dans notre interprétation. Comme d’autres artistes dans le projet, je ne suis pas spécialement amateur, mais je trouvais que c’était un beau challenge, d’autant que le foot est peu traité par les artistes peintres. Le foot c’est du sport, mais c’est du spectacle, c’est aussi un brassage de cultures – pas facile à traiter sans tomber dans les poncifs. Personnellement, j’ai travaillé sur la notion de commémoration en peignant de grandes victoires – Anderlecht qui gagne la Coupe d’Europe en 1978, la Belgique contre le Brésil l’année dernière…« 

Parmi les pièces montrées, on trouve aussi une scuplture de Stéphane Cipre représentant un baby-foot en métal brut dont les joueurs sont des doubles miniatures de légendes du football – de Platini à Maradona, en passant par Beckenbauer. Dans une interview accordée à So Foot en 2015, Thomas Meunier évoquait son parcours de jeunesse, expliquant qu’à l’école « il y avait Science ou Art, que j’ai choisi pour faire une nouvelle découverte, et je m’y suis directement accroché. » Depuis, toujours dans le même entretien, il cite Kandinsky, Rubens, avoue avoir été bouleversé par « Les montres molles » de Dali et lève un coin de voile sur sa propore production artistique – « des compositions que je fais pour me vider la tête. » À quand une expo – ou une vente – chez Play It Art?

Belga Images

Sur le même sujet
Plus d'actualité