Pourquoi on a adoré « Avengers: Endgame »

Après 11 ans, et 22 films répartis en 3 phases, l"Infinity Saga" de Marvel touche à sa fin. Ce mercredi, les Avengers se réunissent une dernière fois sur grand écran dans une conclusion épique de trois heures. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a pris notre pied. Voici 5 raisons d'aller découvrir en salle ce qu'il advient de Thanos et des six pierres d'infinité.

cut-avengers

Un film calibré pour les fans

Certes, tous les films du Marvel Cinematic Universe sont des produits marketings calibrés pour les fans. Mais la particularité d’Endgame réside dans le fait qu’il est à peu près impossible de comprendre l’intrigue si on n’a pas vu une bonne partie des 21 films précédents. Marvel et les frères Russo, qui rempilent derrière la caméra, l’ont bien compris, et se permettent donc de remercier les spectateurs les plus fidèles avec des scènes, répliques ou références qui récompenseront tous ceux qui se sont investis dans cette saga depuis le premier Iron Man, sorti en 2008. Une pratique souvent utilisée en télévision, mais plutôt rare au cinéma.

L’humour toujours bien présent

C’est un aspect souvent critiqué dans les films Marvel, jugés plus « légers » que les films sombres de chez DC (Batman, Superman). Mais on adhère à l’humour parfois régressif de la franchise. Et Endgame place la barre haut, avec un duo Paul Rudd/Chris Hemsworth qui fait des merveilles. On reconnaît cependant que certaines blagues sont parfois lourdes ou désamorcent des scènes intenses. Mais dans un film où des dizaines d’adultes en costumes affrontent une menace alien, mieux vaut ne pas trop se prendre au sérieux.

L’émotion n’est pas en reste

Si vous êtes sensibles et attachés aux personnages, attendez-vous à verser une petite larme. La musique d’Alan Silvestri, qui accompagne les moments les plus émouvants, permet de rivaliser avec les nombreuses scènes d’actions. Rassurez-vous, Avengers : Endgame n’est pas pour autant un film larmoyant. Mais c’est sans doute le plus émouvant de tous les Marvel, dans la lignée de la révélation finale d’Avengers : Infinity War.

Un blockbuster, un vrai

Il faudra attendre longtemps avant de revoir un film aussi épique au cinéma. Endgame a tout d’un blockbuster popcorn, entre son casting incroyable (certaines scènes de groupe donnent le tournis), ses scènes d’actions dantesques, sa place et son importance dans une saga qui passionne les spectateurs depuis plus de dix ans. Rares seront les prochains blockbusters qui parviendront à allier ces trois aspects. Même du côté de Marvel, qui devra sans doute attendre encore une dizaine d’années avant de proposer un film aussi attendu.

Ce n’est pas un chef d’oeuvre, et c’est très bien comme ça

Certains journalistes aiment comparer ce qui n’est pas comparable. Alors, disons-le tout de suite, Avengers : Endgame ne joue pas dans la même cour que des chefs d’oeuvres comme 2001, l’odyssée de l’espace ou Citizen Kane, et ce n’est pas grave. Tout comme un kebab ne rivalisera jamais avec un restaurant étoilé, il faut savoir prendre le film pour ce qu’il est. À savoir un pur divertissement, qui malgré quelques défauts, n’a qu’un seul but : proposer une fin à la hauteur de nos attentes. En IMAX et en 3D, le film est aussi jouissif qu’une montagne russe. Et même si pour certains, il ne restera pas dans les annales du cinéma, on peut dire qu’après 11 ans, Marvel a réussi sa mission.

Sur le même sujet
Plus d'actualité