ODC dans salon, ODC dans palace, ODC dans l’Ancienne Belgique

Le groupe de rap bruxellois l’Or du commun a enflammé une Ancienne Belgique sold-out lors d’un concert qui a mis tout le monde d’accord.

belgaimage-137535298

Sept ans que l’Or du commun a commencé le rap. Des parcs de la capitale aux salles de concert, Swing, Loxley et Primero ont fait du chemin. Vendredi soir, le trio livrait plus d’une heure de show sur-vitaminé devant une Ancienne Belgique aussi séduite qu’ultra réceptive. Il n’aura même pas fallu attendre le début du concert pour savoir que le (majoritairement jeune) public de la salle bruxelloise allait aider l’ODC à mettre le feu. Chauffées par Peet, le rappeur du 77 de retour avec son premier EP solo Mecman, les quelques milliers de personnes amassées dans la fosse et aux différents étages de la salle étaient déjà bouillantes avant même que le groupe ne pointe le bout de son nez.

« On tient à souligner qu’on joue devant une AB sold-out ce soir », a directement rappelé un ODC satisfait de ce franc succès. Et il y a de quoi être fier. Après trois projets (L’Origine, L’Odyssée et Zeppelin), le trio hip-hop présentait pour la toute première fois en Belgique son « premier » album Sapiens, sorti en novembre dernier.

Isha, le 77, mais pas de Roméo Elvis

L’ODC a toujours bien su s’entourer. Vendredi soir, ils ont pu compter sur quelques autres noms forts de la scène bruxelloise. Isha, le 77 ou l’envoutante Lous and the Yakouza. Non, Roméo Elvis n’était pas présent. Même si, il faut bien le reconnaître, tout le monde espérait vaguement que celui qui a été lancé par l’ODC vienne interpréter quelques feat. « On a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est que le nouvel album de Roméo, Chocolat, est sorti ce matin. La mauvaise c’est que Roméo est en promo en France et qu’il n’a pas pu venir ce soir. » Une vidéo spéciale dédicace pour l’absent et quelques blagues plus tard, la deuxième partie du show pouvait reprendre et la pointe de déception était déjà largement oubliée.

Et le meilleur était clairement pour la fin. Le public a pu vivre un dernier quart d’heure de défoulement intense avec les sons Sur ma vie et Apollo qui ont terminé de mettre tout le monde d’accord.

On notera aussi la cohésion incroyable avec le public, à tel point que le trio a improvisé un rappel pour faire durer le plaisir. Mais aussi, la reconnaissance de l’ODC d’être porté par ses fans ou les quelques messages forts, tant sur l’écologie que sur la migration, lancés entre deux morceaux aux paroles tout aussi porteuses. « On a commencé en 2012, maintenant on remplit l’Ancienne Belgique. Croyez en vos rêves », a lancé un Loxley ému avant de quitter la scène. Quoi qu’il en soit, l’ODC a assuré le spectacle et prouvé à ceux qui en doutaient peut-être encore, que Roméo Elvis ou pas, il enflammait sans problème une salle comble.

Et pour ceux qui n’avaient pas la chance d’y être : 

Sur le même sujet
Plus d'actualité