Henri PFR dévoile du lourd pour 2019

Clip délirant, mission d’ambassadeur pour Unicef, radio web… Le dj/producteur est sur tous les fronts.

henri_banner

De retour de Tomorrowland Winter où il s’est produit à l’Alpe d’Huez, le dj/producteur Henri PFR nous présente ses projets pour 2019. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le garçon déborde d’enthousiasme.

Le clip d’Easy

Dernier single en date d’Henri PFR, le très estival Easy est illustré par un clip qui a été mis en ligne ce lundi 11 mars. Réalisé par Valène et Kelian De Valck, la vidéo offre une version feel good d’un show de téléréalité façon « J’ai un incroyable talent ».  Un dresseur barbu de toutous, un danseur, un gymnaste contorsionnniste, une ceinture de karaté, une mamy soulevant des haltères et… notre prince du dancefloor se retrouvent dans une salle de gym de Schaerbeek pour une joute ludique qui se termine en party. En guest star, vous reconnaîtrez GUI-Home. Joli tout çà… « Easy  est quelque peu précurseur du style vers lequel je veux me diriger dans le futur, explique Henri. Avec ce single, je me suis éloigné de ma zone de confort. C’est moins électro que ce que je proposais sur mes premières compositions. J’ai voulu un single pop, solaire, plus complexe dans ses sonorités, plus ‘américain' »

Unicef Belgique

Après avoir rencontré des responsables d’Unicef dans les coulisses du Ronquières Festival l’été dernier, Henri PFR est devenu ambassadeur bénévole de l’antenne belge de l’organisation. « Je n’ai pas hésité une seule seconde. Pour moi, ce n’était pas une question. C’était une obligation. C’est une occasion en or de pouvoir utiliser mes réseaux et ma notoriété pour aider les enfants et montrer ce qu’Unicef réalise sur le terrain. J’ai participé à ma première mission en février dernier en Côte d’Ivoire. J’ai visité des écoles construites avec du plastique recyclé grâce aux dons d’Unicef. Ils ont aussi installé des puits et des sanitaires. J’ai témoigné sur ma page Facebook et j’ai fait une story Instagram (Henri PFR compte 216.000 abonnés sur Facebook et 82.000 abonnés sur Instagram). Un puits, ça coûte 360 euros et ça peut aider beaucoup de gosses. » 

Radio Show

Depuis le début de l’année, le Brabançon propose sur sa page Facebook son propre Radio Show hebdomadaire. Une manière de joindre l’utile à l’agréable. « La radio a toujours été un média important pour moi. J’ai toujours  fantasmé sur la création de ma propre émission. Ce Radio Show, c’est aussi une manière pour moi de me mettre une deadline et de m’obliger à écouter toutes les nouveautés qui sortent et de faire découvrir de la bonne musique. C’est quatre ou cinq heures de boulot  par semaine et j’essaie de m’y tenir. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité