Victoires de la Musique 2019 : ce qu’il faut en retenir

Les Belges au top, la surprise Jeanne Added, la classe de Damso… On vous dit tout de cette 34e cérémonie soporifique.

damso

On a rendu des hommages aux artistes disparus, il y a eu des sorties verbales (au choix sur les intermittents du spectacle, le hip-hop qui doit être mieux considéré, la planète qui va mal, les « merci à truc bidule sans qui je ne serais pas ici ce soir »), des surprises, des blagues qui font flop, un raz de marée de la major Universal qui va encore renforcer le clan des critiques… Bref, la 34e cérémonie des Victoires de la Musique qui s’est déroulée ce vendredi a répondu à toutes les attentes. Ses détracteurs peuvent s’en donner à cœur joie sur les réseaux sociaux. Côté palmarès, voilà ce qu’il faut retenir.

Les Belges au top

Damso est enfin et méritoirement récompensé pour le raz de marée de son album « Lithopédion ». Et la princesse de la soirée, nous parllons « of course » d’Angèle, rajoute deux trophées à sa récolte (après les D6bels Musique Awards et les Mia’s). Alors oui, on s’est fait avoir au foot par les Bleus, mais côté musique, la Belgique plie le game. Respect aussi pour le très bel hommage rendu à Maurane.

La surprise Jeanne Added

Elle sera l’une des têtes d’affiche des prochaines Nuits Botanique (le 2 mai, sous le Chapiteau). A 38 ans, Jeanne Added sort de l’anonymat.  Elle émerge dans la catégorie « Artiste féminine » et rafle la Victoire de l’album Rock pour « Radiate ». Personne ne l’attendait. Mais, bon, on avait déjà dit ça dans le passé pour Jain ou La Grande Sophie.

Le grand battu : Eddy de Pretto

ll partait grand favori dans les catégories Artiste masculin, Concert et Musiques Urbaine, Eddy reparti bredouille. Si vous voulez le consoler, Eddy de Pretto est au Palais 12 de Bruxelles ce 9 mars. Le temps, pas si lointain que ça, où Christine And The Queens était « le phénomène générationnel » semble déjà loin.

Le paradoxe Bashung

Attention, nous sommes fans de Bashung. Mais l’émotion et le calendrier (on commémore le 10e anniversaire de sa mort ce 14 mars) ne doivent pas transformer un disque posthume que Bashung n’aurait jamais validé de son vivant en « album de Chanson l’année ». Soit. En raflant sa 13e Victoire, il égale record de Matthieu Chédid.  Même si un palmarès n’est pas là pour refléter uniquement les grands succès de l’année et les nouvelles tendances, il y avait peut-être d’autres choix à faire dans la catégorie Album de Chanson.

La classe Damso

Loin au-dessus de la mêlée, Damso a encore fait preuve de toute son intelligence. Là où d’autres stars des musiques urbaines ne manquent pas de régler leurs comptes une fois qu’ils ont droit à une tribune sur une chaîne publique, le rappeur belge a délivré un message très humble après avoir remporté la Victoire dans la catégorie album Rap. «J’ai pas toujours tenu des propos très élogieux en ce qui concerne les Victoires de la musique. C’est une belle leçon car là où j’ai fait preuve de colère, vous avez preuve d’ouverture d’esprit. Ça force le respect donc bravo à vous. » Un mea culpa qui renforce encore notre admiration pour le garçon.

L’interview de The Blaze

Récompensé dans la catégorie Musiques Electroniques, The Blaze sera dans les pages de Moustique le 20 février. Le timing parfait, si si…

Le palmarès complet
 

Artiste féminine : Jeanne Added
Artiste masculin : Bigflo & Oli
Album révélation : Brol d’Angèle
Révélation Scène : Clara Luciani
Album de Chanson : Alain Bashung, En Amont 
Album Rock : Radiate de Jeanne Added
Album de musiques urbaines : La Vie de Rêve de Bigflo & Oli 
Album rap : Lithopédion de Damso, 
Album de musiques du monde : LOST de Camélia Jordana 
Album de musiques électroniques : Dancehall de The Blaze
Chanson originale : Boulevard des Airs, Je me dis que toi aussi
Concert : Orelsan
Création Audiovisuelle : Angèle, Tout Oublier

Sur le même sujet
Plus d'actualité