5 albums, 5 concerts: le meilleur de la musique de 2018

Festivals, découvertes artistiques, albums immanquables, Moustique analyse cette année écoulée et vous briefe sur ce qu'il ne fallait pas manquer. 

concert-768722_1920

5 ALBUMS À ÉCOUTER

« Sainte Victoire », Clara Luciani

Composé pour exfiltrer un chagrin d’amour, le premier album de Clara Luciani dégoupille ses mélodies sur un champ de bataille affectif. Féminin et décomplexé, « Sainte-Victoire » met un coup de pied aux fesses de la chanson française. Du haut de sa voix grave, l’artiste règle ses comptes avec l’amour et l’époque, brûlant ses sentiments périmés dans le feu de l’action. Avec classe et conviction.

« Contre-Temps », Flavien Berger

Flavien le malin décomplexifie la chanson française sur un second album qui ressemble à un conte de science-fiction.

« I need to start a garden » ,Haley Henderickx

Venue de Portland, aux États-Unis, Haley Heynderickx caresse la beauté du bout des doigts. Seule à la guitare, l’Américaine cristallise l’attention du haut d’une voix chavirée. Héritée des anges et d’une dynastie de fées vénérées (Joni Mitchell, Karen Dalton, Joanna Newsom, Angel Olsen), son chant explore des histoires personnelles en huit chansons imprégnées d’une mélancolie solaire. En phase avec les préoccupations écologiques de son époque, l’album « I Need to Start a Garden » plante une graine au sommet du Top de fin d’année.

« The Lost Album », John Coltrane

Une longue et inspirée session d’enregistrement de 1963 retrouvée dans un tiroir. Du pur bonheur.

« Songs of Praise », Shame 

Ceux qui n’arrêtent pas de dire que le rock est mort n’ont pas écouté le premier album de ces gamins anglais. Urgent, politique, moderne.

5 CONCERTS QUI NOUS ONT MARQUÉS

Parcels à Dour

Phénomène de l’année, le groupe Parcels pouponne l’héritage des Bee Gees, Chic et autres Beach Boys dans un premier album ensoleillé, sautillant et ultra rafraîchissant. Programmés au bon endroit, au bon moment, les Australiens ont véritablement emballé le public du Dour Festival. Il faisait chaud. Ils étaient beaux. C’était parfait.

David Byrne à Werchter

Entre le théâtre, la comédie musicale et le concert rock, David Byrne a créé le spectacle vivant parfait. En 2018, c’est un papy qui a donné la leçon à Rock Werchter.

Glauque à l’Atelier 210

Malaxant électro, hip-hop et textes qui dire quelque chose, la formation namuroise sera la révélation de 2019. Moustique l’a déjà adorée en 2018.

Veence Hanao x Le Motel aux Nuits Botanique

Deux soirs de suite, dans un Grand Salon acquis à sa cause, Veence Hanao s’est rassuré sur toute la ligne. Après quatre années de galères auditives – surdité, acouphènes, hyperacousie –, l’homme a retrouvé la santé, l’énergie, l’amour et la force. Précis, touchant, singulier et toujours percutant, le rappeur bruxellois a caressé la perfection. Accompagné par Le Motel et sa bande-son millimétrée, Veence Hanao a signé l’un des temps des Nuits Botanique.

Orelsan à Forest National

 Un concert hip-hop euphorique avec de vrais musiciens, de l’humour, des invités, des chansons pour pleurer et d’autres pour pogoter. Que demander de plus. Sa mamy, présente sur grand écran ce soir-là, peut être fière de lui.

Sur le même sujet
Plus d'actualité