Salade tout et Doulange: les deux nouveaux podcasts de la RTBF

La RTBF présente ses deux nouveaux podcasts natifs. Au programme : cuisine et thriller.

©RTBF

En 2017, la RTBF présentait C’est tout meuf, son premier podcast natif (qui s’écoute uniquement sur certaines plateformes, pas à la radio). Des questions féministes débattues par des femmes qui disent les choses comme elles le pensent, quitte à ce que ce soit cru. Un franc succès pour cette première et quelque 600.000 écoutes ce qui n’est pas rien quand on sait que le public n’est pas forcément habitué à ce genre de contenus audio.

Un appel à projets plus tard, le pôle fiction du service public présente ces deux nouveaux bébés : Salade tout, le podcast vorace, et Doulange, thriller sur fond de crise nucléaire. Et la RTBF promet « un format et un ton fidèle à sa ligne éditoriale : décalé, audacieux, sans langue de bois et bien belge ». Deux styles différents, deux ambiances et l’espoir de toucher un public aussi large que possible. Coup d’œil sur les nouveaux projets à écouter.

Nourriture et nucléaire

Le premier épisode de Salade tout (sorti le 8 novembre) est dédié à la chose qui unit davantage les Belges que le football : les frites. Pendant une vingtaine de minutes, Axelle Minne et Elisabeth Debourse se plongent dans l’histoire de cette forme particulière de pomme de terre et nous embarquent dans leur « road frites« . Documenté et raconté avec beaucoup d’humour et d’originalité, le premier des dix épisodes s’avère prometteur. Vous pensez tout connaître sur les frites ? Détrompez-vous, Salade tout a beaucoup à vous apprendre. La gastronomie est-elle un truc de vieux ? Pourquoi la bouffe est-elle sexy ? Réponse tous les jeudis sur Auvio, Youtube et les réseaux sociaux.

Impossible pour le moment de dire si Doulange (contraction de Doel et Tihange) répond également aux attentes. Le premier épisode de 10 minutes ne sort que le 13 novembre et il faudra donc encore un peu de patience avant de découvrir si l’histoire tient toutes ses promesses. Complètement différent, Doulange plonge l’auditeur dans le village natal de Charlotte qui enquête sur les liens entre le cancer de sa maman et sa longue carrière à la tête d’une centrale nucléaire. Sauf que « depuis plusieurs jours, Charlotte ne donne plus signe de vie. Seule trace de son passage, les enregistrements de son téléphone portable qui apparaissent, mystérieusement, sur le web ».

Se faire une place dans l’océan grandissant des podcasts n’est pas une mince affaire. La France sait de quoi elle parle. Avec ces quelque 400 podcasts disponibles, les auditeurs friands de ce nouveau genre (et ils sont encore peu nombreux) ne savent plus où donner de l’oreille. La Belgique est par contre encore loin derrière et la RTBF a pour le moment le monopole. Les deux projets rencontreront ils le même succès que C’est tout meuf ? Ce sera au public de juger.

Sur le même sujet
Plus d'actualité