Fly Away 2018: Typh Barrow dans la pinède

La chanteuse pianiste a livré une prestation cinq étoiles à Napitia. Elle nous livre ses impressions avant une rentrée chargée.

typh

Humble, généreuse, altruiste, pleine d’humour et de talent. Typh Barrow a montré sans compter toutes les facettes de sa personnalité lors de cette troisième édition du Fly Away Festival qui se clôture ce dimanche à Napitia, en Italie.  Jeudi, à l’heure de l’apéro, elle s’est ainsi invitée lors d’une session acoustique dans la foulée de la prestation de notre nouvelle pépite folk  (dixit Les Inrocks) Alehan. Vingt-quatre heures plus tard, c’est avec son full band que la chanteuse pianiste a livré un show en forme d’arc-en-ciel. De la soul, du blues (le vrai, celui qui vient de là), de la pop, du ragga et même une incursion hip-hop… La dame sait y faire et varie les plaisirs. Outre les extraits de son premier album « Raw » paru en janvier dernier, elle n’hésite pas non plus à faire partager avec son public ses influences musicales, « sans qui tout ça ne serait jamais arrivée ». De Bill Whiters à Amy Winehouse en passant par le No Diggity de Blackstreet, son medley ne connaît pas la moindre faute de goût.

Pour Typh, la rentrée s’annonce chargée avec une Ancienne Belgique complète (ce 5/10), deux nouvelles dates prestigieuses confirmées (26/4 au Cirque Royal et 10/5 au Forum de Liège) et la saison 2018/2019 de The Voice comme coach. Elle participe aussi ce 28 septembre à la soirée 100% féminine organisée sur la Grand-Place de Bruxelles dans le cadre de la Fête de la Communauté française où elle partage l’affiche avec Blanche, Jain, Angèle et bien d’autres encore.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité