Focus sur planches

Blake et Mortimer, les plus élégants et bancables sujets de Sa Majesté reprennent la route, suivis par un défilé de héros - Spirou, Warhol, et une rescapée de la tuerie à Charlie. À vos marques…

© Casterman

Andy, un conte de faits

Trois ans après son extraordinaire brique consacrée à Rembrandt, Typex s’attaque à une autre icône de l’art. Warhol reçoit le traitement qu’il mérite : plus de 500 pages qui, des origines modestes à la gloire planétaire, retracent son destin. Ultra-documenté, l’objet est sexy à souhait, le propos bétonné et le style pertinent.

Typex, Casterman, 562 p. Parution le 17/10 (photo ci-dessus).

Blake et Mortimer – La Vallée Des Immortelles

Sente, Berserik, Van Dongen © Editions Blake & Mortimer/Studio Jacobs (Dargaud-Lombard s.a.), 2018

C’est à Hong Kong que nos deux intrépides compères ont rendez-vous pour ce récit prépublié dans nos colonnes cet été. L’heure est grave : les sbires de Mao, qui convoitent cette ville, s’en approchent dangereusement. Hong Kong représentant, à cette époque encore, un des joyaux de la couronne britannique, il n’est pas question de la laisser tomber entre les mains d’un ennemi aussi communiste que bardé de mauvaises intentions. C’est entre les mains expertes de ce vieux briscard d’Yves Sente que les deux héros remettent une fois encore leur destinée, mais c’est à deux nouveaux dessinateurs qu’incombe la lourde tâche de leur donner forme : Teun Berserik et Peter Van Dongen.

Blake et Mortimer – La vallée des Immortelles. Yves Sente, Teun Berserik & Peter Van Dongen, Dargaud, 64 p. Parution le 16/11.

Spirou – L’espoir malgré tout

Bravo © Dupuis, 2018

Depuis Le journal d’un ingénu, dans lequel Émile Bravo peignait, par touches subtiles, le passé du célèbre groom, on rêvait de voir se prolonger son travail d’hommage et de création. Avec L’espoir malgré tout, c’est chose très bien faite. Nous sommes à Bruxelles, c’est l’hiver 1940. Spirou pleure son amie disparue, envoyée dans un camp dont il ne connaît pas encore l’horrible teneur. Dans la capitale que la guerre va frapper, Bravo déploie son petit théâtre, et développe des perles de sentiments.

Émile Bravo, Dupuis, 88 p. Parution le 5/10.

Les grands espaces

© Dargaud 2018

Elle a échappé à la tuerie à la rédaction de Charlie Hebdo qui a coûté la vie à plusieurs de ses amis et collègues. C’est avec beaucoup de courage et de discernement qu’elle a remonté la pente de la vie en publiant le magnifique et bien nommé La légèreté. Pour enfoncer le clou de la résilience, elle livre Les grands espaces – exploration dans ses souvenirs d’enfance. Un récit bouleversant sur la beauté de l’existence, doublé d’un portrait juste sur les années 80 à la campagne… 

Catherine Meurisse, Dargaud, 92 p. Parution le 21/9. 

Plus d'actualité